Prendre soin de son corps est essentiel pour optimiser son capital santé. C’est un effort constant et quotidien qui consiste principalement à adopter de bonnes habitudes mais aussi et surtout essayer d’éviter au maximum ce qui pourrait nous être néfaste. Organes vitaux, les reins jouent un rôle clé dans notre organisme. Il est donc nécessaire de connaître et éviter ces 10 habitudes mortelles qui pourraient les endommager et entrainer de graves complications.

Les reins sont les organes se trouvant dans la partie postérieure de l’abdomen. Chaque être humain en possède normalement deux. Le rein est un organe vital à l’Homme, il joue un rôle clé dans le bon fonctionnement de l’organisme et assure entre autres la filtration du sang. Il est donc nécessaire d’être conscient de ce qui pourrait mettre à mal cet organe important.

10 habitudes néfastes pour vos reins

Voici 10 habitudes qu’il faut éviter au maximum afin d’avoir des reins en bonne santé :

1. Ne pas boire assez d’eau

L’eau est vitale à notre organisme. Celui-ci est constitué de 65 % d’eau chez un adulte. Il est donc primordial de boire suffisamment chaque jour, surtout lorsque l’on considère la santé des reins comme le montre cette étude parue dans le British Medical Journal. Rappelons qu’il est recommandé de boire 1,5 à 2 L d’eau par jour.

2. Une consommation trop importante de sel

Une alimentation trop salée peut, pour de nombreuses raisons, être néfaste pour le corps. Cette étude parue dans le Journal of nephrology a d’ailleurs révélé qu’une consommation élevée de sel aurait un impact nuisible direct sur le tissu rénal. Rappelons que l’OMS recommande de ne pas consommer plus de 5 grammes de sel par jour.

3. Les plats industriels


Les plats industriels ou tout aliment issu de l’industrie ne sont généralement pas le meilleur choix pour votre santé. De plus, il n’est pas rare que ces aliments soient chargés de sel. Comme précisé plus haut, le sel est à consommer avec modération. N’hésitez donc pas à lire les étiquettes des produits que vous consommez afin d’en savoir plus sur leurs compositions.

Loading...

4. Une consommation trop importante de sucre

Parallèlement au sel, le sucre est également un aliment à consommer avec modération. Son impact sur notre organisme est quant à lui bien moins direct que le sel : il a été démontré dans cet article du journal of Diabetes Investigation que le diabète pourrait provoquer une insuffisance rénale. Or, le diabète est une maladie qui est favorisée par une consommation trop élevée de sucre.

5. La cigarette

Le tabagisme est une habitude qui peut être désastreuse à long terme pour votre santé. Fumer augmenterait par ailleurs le risque de maladie rénale chronique selon une étude.

6. Un manque d’activité physique

L’activité physique est absolument essentielle à notre santé. Pour notre bien-être physique et mentale, la pratique d’une activité sportive régulière est une nécessité. Celle-ci est d’ailleurs un facteur clé dans la prévention des maladies rénales.

7. La consommation d’alcool


Le journal scientifique Alcohol Health and Reseach World aurait démontré dans un de leur article l’impact négatif d’une consommation d’alcool trop importante sur la fonction rénale.

8. La viande rouge

Une consommation élevée de viande rouge serait associée à un risque plus élevée de contracter une maladie rénale selon cette étude parue dans le Journal of Renal Nutrition. Il est plus judicieux de limiter sa consommation de viande rouge en faveur par exemple de viande maigre comme le poisson.

9. Un sommeil de mauvaise qualité

Un sommeil de qualité est absolument essentiel au bon fonctionnement de votre organisme. De plus, celui-ci jouerait un rôle primordial dans la santé de vos reins. N’hésitez pas à consulter un médecin si vous estimez que vous ne dormez pas assez et que cela impacte votre qualité de vie.

10. Se retenir

Que ce soit volontaire ou par urgence, se retenir d’aller aux toilettes est une habitude à proscrire. Dans un article du New York Post, la gynécologue Charlotte Elder prévient contre cette pratique qui pourrait causer des dégâts « irréparables ».