On distingue souvent cuisine créole et cuisine cajun ; la première est un subtil mélange de produits de cette Amérique « sudiste » et d’influences française et espagnole (avec quelques touches de cuisine italienne ou allemande) : les grandes propriétés de Louisiane, plantations et demeures bourgeoises, avaient en effet souvent en leur cuisine un chef européen d’origine française ou espagnole… La bouillabaisse et le gumbo (sorte de ragoût ou soupe de crevettes) ont ainsi probablement des racines communes, tout comme la paella et la jambalaya ! La cuisine cajun est elle, une cuisine ingénieuse qui se nourrit de la vie sauvage des « cadiens » (descendants des Acadiens du Canada) et de l’influence des Indiens (chasse, cueillette) : crevette du bayou, crocodile, gibier, écrevisse… Cette cuisine « du sud » mélange ces doubles influences dans des plats hauts en couleurs, épicés, qui puisent d’un côté le « roux » ou le pain perdu à la française, de l’autre une cuisine plus instinctive.
Quant au mélange cajun, c’est une association bien relevée d’épices et d’herbes tels que l’origan, thym, paprika, poivres, graine de moutarde… Il assaisonne poissons et viandes comme dans le gumbo et la jambalaya, pommes de terre et légumes : c’est un incontournable de cette cuisine créole-cajun !
La Jambalaya se fait traditionnellement à base de crevettes, auxquelles on peut ajouter du poulet, du cochon, de l’andouille ou de la saucisse, comme ici.

Ingrédients :