Sortez le fromage frais du frigo pour qu’il prenne la température ambiante.
Placez les biscuits dans un sac (type sac congélation à zip) et écrasez-les avec votre rouleau à pâtisserie, puis versez-la dans un saladier

Faites fondre le beurre et le chocolat au bain marie et versez-les sur le biscuit. Mélangez bien.
Préparez votre moule. Utilisez de préférence un moule à charnière (20 cm de diamètre pour le mien). Placez un papier cuisson sur le fond du moule, j’utilise aussi des bandes de feuilles en polypropylène ou « feuilles guitare » (dont on se sert également pour les cercles à pâtisserie) le démoulage sera plus facile).
Versez le mélange biscuit + beurre/chocolat au fond du moule à charnière, étalez uniformément et pressez avec le dos d’une cuillère.
Placez au frais.
Battez le fromage frais jusqu’à ce qu’il devienne une crème.
Faites chauffer légèrement la pâte à tartiner à la noisette pour faciliter la manipulation. Une fois qu’elle est souple (limite liquide) incorporez-la au fromage frais.
Versez la crème sur le biscuit à présent solidifié par le froid.
Saupoudrez de noisettes mixées et placez au frais au moins 4 heures pour solidifier le tout

Note important : Le chocolat et (surtout) l’huile contenu dans les pâtes à tartiner du commerce se figent au froid, c’est ce qui permet la tenu de ce cheesecake. Si vous souhaitez utiliser une pâte à tartiner maison, vérifier au préalable si elle réagit de la même manière en la plaçant une nuit au frais.
Si ce n’est pas le cas, ajoutez plus de chocolat que de noisette dans votre pâte à tartiner maison, ou bien ajoutez un gélifiant dans votre crème à cheesecake, comme de l’agar agar par exemple, bouillit dans un peu d’eau ou de lait, que vous incorporerez très rapidement dans votre préparation, préalablement tièdit pour éviter que l’agar agar se fige trop vite et fasse des grumeaux.