Espagne ou Amérique du Sud ? Chez le leader des magasins bio en France la question fait débat. La provenance des avocats vendus par Biocoop est lourdement remise en question par un article parut dans Le Canard enchaîné, ce mercredi 10 juillet.

Les clients de Biocoop sont verts ! Et si les avocats achetés avec soin n’étaient finalement pas bio ? C’est ce que laisse penser les dernières révélations du Canard Enchaîné. Parut dans leur numéro de ce mercredi 10 juillet, un article dévoile le scandale que la chaîne de 590 magasins biologiques a tenté de cacher. Pour ce faire, le journaliste Christophe Labbé s’appuie sur un document confidentiel intitulé « État dramatique de la filière Espagne sur la filière avocat. Complicité tacite des intermédiaires et des distributeurs en général « . Ce rapport présenté au conseil d’administration de Biocoop le 28 juin 2019, émet un doute quant à l’origine des avocats estampillés « Espagne ». Ces derniers viendraient en réalité d’Amérique du Sud et plus précisément du Pérou. Une provenance qui fait débat. Difficile d’assurer la traçabilité et la qualité bio des fruits produits dans ces régions. À cela, s’ajoute une taxe carbonne décupler. Un véritable souci pour une structure qui prône le bien manger et la richesse du local.