Qui dit Affaire Conclue dit surprise, en effet, lors de l’émission spéciale patrimoine, ce 15 septembre dernier, Fabienne Carat est venue vendre un objet original. D’ailleurs, elle a créé elle-même l »  Objet en question pour une bonne cause.

Emission spéciale patrimoine


Actuellement, France 2 diffuse la nouvelle prime d’Affaire conclue spéciale patrimoine. Pour l’occasion, Sophie Davant et son équipe ont décidé de tourner l’émission dans le Château de Chantilly. En effet, la production de l’émission a choisi de mettre en honneur le patrimoine à l’occasion des journées européennes du patrimoine, le 19 et 20 septembre prochain. Pendant cette émission spéciale, plusieurs vendeurs se sont défilés sur le plateau de l’émission. Mais, une vendeuse a capté l’œil des acheteurs d’Affaire conclue et sans aucun doute les téléspectateurs. En effet, il s’agit de Fabienne Carat, l’actrice du feuilleton « Plus Belle la vie » de TF1. Cette dernière est venue avec un objet très original pour aider une association.

Affaire conclue, Fabienne Carat vend un objet très original !


Prime abord, Fabienne Carat a lancé : « J’ai apporté un tableau que j’ai moi-même customisé, avec plein de couleurs ! Je l’ai fait et il représente vraiment mon parcours et l’aboutissement de plein d’efforts ». Puis, l’actrice s’est présentée devant Sophie Davant et le commissaire-priseur. Face à Harold Hessel et l’animatrice de l’émission, elle a ajouté : « Je suis partie d’un cahier des charges précis pour faire une œuvre de type pop art. Ça vient de l’affiche d’un one-woman-show dans lequel j’ai joué. J’ai créé cette œuvre spécialement pour l’émission ! »

Après avoir examiné l’objet, le commissaire-priseur a estimé la valeur de l’œuvre à 300 euros. Mais, une fois devant les acheteurs, tout a basculé pour Fabienne Carat. En effet, ces derniers ont eu le coup de foudre pour la peinture. Ainsi, elle était finalement vendue à 1400 euros. Une vente qui a totalement réjoui la jeune femme. D’ailleurs, devant les acheteurs, elle avoue être heureuse. Et bien évidemment, ça se voyait sur ses lèvres.