Dans l’émission Affaire Conclue, les intrigues se succèdent. Sophie Davant veille personnellement à ce que les choses se déroulent au mieux et elle y arrive plutôt bien. Cela se confirme par la côte de popularité de l’émission et son taux d’audience des plus importants. En effet, les téléspectateurs sont très nombreux à respecter le rendez-vous quotidien proposé pour les passionnés de brocanterie.

La dernière diffusion de l’émission a particulièrement retenu l’attention des téléspectateurs. Et pour cause : un événement inédit s’est produit lors de cette séquence. Il semblerait que même les grands pontes du petit écran comme Sophie Davant font des faux pas de temps en temps !

Une saison inédite de « Affaire Conclue » en vue !

En ce temps de pandémie, tout le monde se tourne vers le petit écran pour se divertir. Les amateurs de pièces rares et d’œuvres d’art trouveront leur bonheur à travers l’émission de Sophie Davant bien que ce soient plutôt des rediffusions que la chaîne a proposé durant les derniers mois.

Maintenant que les choses reviennent peu à peu à la normale, l’équipe de Sophie Davant se mobilise afin de proposer les meilleures séquences possibles avant la période de pause estivale. Le respect des gestes barrières est de mise pour la reprise des tournages aussi l’équipe a pris les précautions nécessaires.

Un oubli inédit dans « Affaire Conclue »

Bien que Sophie Davant et son équipe soient très organisées, il arrive parfois que l’on commette des erreurs. C’est notamment le cas du staff de l’émission « Affaire Conclue » qui a eu un petit oubli qui aurait été gênant sur le plateau. Une situation qui a fait jaser la toile mais aussi certains téléspectateurs qui n’ont pas l’habitude d’une telle incompétence.

Alors qu’un vendeur avait fini d’estimer son bien, il est censé se rendre dans la salle de vente où il serait face à l’équipe d’acheteur de Sophie Davant. Sauf que là, c’est la grande surprise lorsqu’on ne retrouve pas le « pass » destiné au candidat. La présentatrice a du s’absenter et récupérer ce dernier car il semblerait qu’on l’ait oublié.