L’émission Affaire conclue est déjà de retour sur France 2 pour des saisons inédites. Ainsi, ce mardi 25 aout dernier, l’animatrice de l’émission Sophie Davant faisait face à Harold Hessel pour évaluer le prix d’un objet. Une évaluation qui a pris une autre tournure.

L’illustre Harold Hessel


Depuis quelques années, Harold Hessel tient le règne de l’illustre commissaire-priseur sur Affaire conclue. Pendant l’émission du mardi 25 aout dernier, Charles âgé de 29 ans est venu sur l’émission pour essayer de vendre une statuette en bronze. Mais à son arrivée, le jeune homme ne s’attendait pas à une évaluation croustillante de son objet. Une évaluation qui va se faire d’ailleurs par le fameux Harold Hessel. Mais, une fois encore, l’esprit libidineux de celui-ci va refaire surface une fois qu’il a la statuette entre ses mains.

Sophie Davant choquée par le comportement de Harold Hessel


Pour commencer son évaluation, Harold Hessel explique : « C’est un bronze titré Fleur d’amour. C’est tout un programme ! » Puis, à son habitude, il essaie de détailler au maximum les spécificités de l’objet de l’acheteur. Pour la statuette de Charles, le commissaire-priseur de l’émission disait : « Donc vous voyez ici une jeune femme probablement venue avec Cupidon qui est installé sur ses genoux. Alors, on ne sait pas très bien ce qu’elle est en train de faire avec ce branchage fleuri ». Puis il continue son évaluation en devenant coquin. Ainsi, il s’interroge à voix haute : « Est-ce qu’elle est en train de le fouetter ? »

Un comportement qui a faussement bouleversé Sophie Davant. Cette dernière voulait rectifier les propos d’Harold Hessel en balançant que ce n’est pas forcément un geste d’amour ce que la jeune femme faisait. Mais avec son air sensuel, il réplique : « Je ne sais pas très bien. En tout cas, il a l’air d’aimer ça, Cupidon ». En réalité, Sophie Davant et Harold Hessel sont connus par leur complicité et leurs passions coquines. Finalement, il a fallu peu pour que l’animatrice rejoigne l’idée de son coéquipier.