L’émission de Sophie Davant est témoins d’un grand choc cette semaine. Le programme télévisé sur France 2 rassemble des milliers de téléspectateurs, tous les après-midi et ces derniers sont subjugués par les événements auxquels Sophie Davant doit faire face.

Mais que s’est-il donc passé dans l’émission « Affaire conclue ». Découvrez tous les détails de cet incident qui fait le buzz sur la toile et auprès des téléspectateurs de ce programme dédié aux collectionneurs d’œuvre d’art et de pièces rares ou valeureuses.

Sophie Davant fait de bonnes affaires


Affaire conclue est une occasion de faire de bonnes affaires. Les collectionneurs peuvent y trouver des objets exclusivement sur l’émission. Expertisé par les acheteurs de l’émission dont, Jean Pierre Chalençon, Julien Cohen, ou encore Harold Hessel, les clients peuvent être rassurés de l’authenticité de chaque objet.

De son côté le propriétaire peut revendre son bien à sa juste valeur. C’est l’occasion pour lui de faire un vide grenier pouvant rapporter gros. Œuvres d’art, meubles, ou encore bijoux, « Tout le monde a quelque chose à vendre » comme la devise de l’émission l’énonce si bien. Le record de vente de l’émission est un buste de Napoléon Bonaparte à 21 000 Euros.

Les enchères chutent


Ce lundi, l’émission revient avec 2 épisodes inédits. La nouvelle vendeuse, Elise vient avec un tableau signé Roger Chapelet. La peinture représente le port de Martigues. Sophie Davant avoue se trouver « en pâmoison » devant cet œuvre d’art. Selon Harold Hessel, un tableau traditionnel de Roger Chapelet se vendrait facilement entre 4000 et 5000 euros.

Malheureusement, la vendeuse de 30 ans ne recevra pas la somme espérée. La forme un peu incurvée du tableau lui vaut le défaut d’être « trop atypique ». Si le tableau est estimé, au début, à 1000 euros. Elise a finalement vendu son tableau à 1400 euros.