L’affaire Elisa Pilarski continue d’avoir un grand retentissement. Tandis qu’elle meurt aux morsures de chiens durant son promenade en forêt dans l’Aisne, Curtis, son chien, est immédiatement soupçonné. Aujourd’hui, Nathalie Pilarski, la maman de la victime, désire se confier, et donner sa version des faits. Elle aborde particulièrement les théories évoquées, les derniers mots échangés avec Elisa et le retard des tests ADN.

En effet, Elisa Pilarski, 29 ans et enceinte de six mois, a été assassinée, en novembre 2019, mordue par un ou plusieurs chiens. Son propre chien est principalement remis en question. Découvrez toutes les actualités sur cette affaire à rebondissement.

La maman d’Elisa sort de son silence


Nathalie Pilarski a décidé de rompre le silence au cours d’une interview octroyé à Oise Hebdo. Elle a « besoin de savoir ce qu’il s’est passé ». Après des mois sans réponses, cette dernière désire que la vérité soit révélée et entendue.

« Apparemment, nous n’aurons pas de résultat avant fin août, début septembre. Je ne sais pas pourquoi, mais il semblerait que le laboratoire n’a pas eu accès aux scellés […] j’ai besoin de réponses, besoin de savoir ce qu’il s’est passé ».

Les derniers mots d’Elisa Pilarski à sa mère


La mère de la victime reste convaincue que l’appel d’Elisa n’était pas insignifiant. Et que les tests ADN sauront démontrer que la mort de sa fille n’est pas la faute de son chien.

D’ailleurs, à quelques jours de la tragédie, le compagnon d’Elisa Pilarski raconte qu’il a reçu un dernier appel d’elle. C’était un appel affolé criant au secours. Elle racontait être en face de plusieurs chiens à l’aspect redoutable. Malheureusement, il ne retrouvera que son corps étendu au fond d’un ravin, meurtri de multiples morsures.