Le mois d’avril est souvent très attendu par les allocataires de la CAF. En effet, ce mois apporte quelques changements bénéfiques. En effet, de nombreux aides sociales et allocations enregistrent une revalorisation durant cette période. Bien que ce ne soit pas toutes les aides qui soient concernées par cette revalorisation, il s’agit d’un changement notable pour des millions de Français. Quelles seront donc les aides concernées par ce rehaussement ? On vous donne tout de suite la réponse à cette question dans la suite de notre article.

Pourquoi une revalorisation les aides sociales?

Chaque année, la CAF et les autres caisses d’allocations procèdent effectivement à une revalorisation des aides. En effet, quelques aides, qu’elles soient connues ou non, subissent des revalorisations notables. Vu que ce ne sont pas toutes les allocations qui subissent ces changements, les caisses expliquent alors leur choix. En effet, les aides les plus pertinentes seront donc les premières à être privilégiées.

Alors que le prix de l’énergie ne cessait de grimper en 2021, le chèque énergie avait donc été réévaluée, par exemple. C’est ce même système qui va donc aider la CAF à déterminer les aides qui seront réévaluées. Si le RSA bénéficie, comme les autres aides sociales, d’une revalorisation, c’est son fonctionnement profond qui va bientôt être modifié. Pour une personne qui vit seule, le montant de cette aide sera fixé à 607,75 €. Et pour un couple sans enfant, cette valeur sera fixée à 911,62 €.

Quelles sont les aides revalorisées pour cette année ?

Depuis l’année dernière, les aides de la CAF ont déjà enregistré une hausse générale de 5,6 %. Mais il ne faut pas tomber dans le piège : une hausse exceptionnelle de 4 % a eu lieu en 2022 alors que l’inflation commençait à frapper. De ce fait, la revalorisation enregistrée depuis 1,6 %. Ce sera en fonction de ce pourcentage que la somme des allocations sera donc modifiée.

De ce fait, les allocations familiales vont donc de 139,83 € à 141,99 € par mois. Les allocations aux adultes handicapés ou AAH vont passer de 956,65 € à 971,37 €. Quant à l’AEEH où l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé, sa valeur qui était fixée à 140,54 €, passera cette année à 142,70 €. Et pour finir, la prime à la naissance enregistrera aussi un rehaussement cette année. Anciennement fixée à 1 003,95 €, la valeur de cette allocation sera donc fixée à 1 019,40 € pour cette année.