Depuis quelque temps, Alain Delon se retrouve dans un tribunal pour une affaire de reconnaissance de paternité. Ainsi ce 6 septembre dernier, le tribunal judiciaire d’Orléans s’est attesté « incompétent » pour trancher l’affaire. C’est « Le Journal du Dimanche » qui a fait des révélations sur cette affaire qui oppose Alain Delon et Ari Boulogne. L’incompétence du tribunal est due à cause du lieu de résidence de l’acteur qui est du côté de la Suisse.

Un nouvel élément dans l’affaire


Effectivement, en juillet 2019, Ari Boulogne assignait Alain Delon pour une reconnaissance de paternité. Pourtant, l’acteur a obtenu gain de cause, car le tribunal judiciaire d’Orléans s’est déclaré « incompétent ». Ainsi dans son ordonnance, le juge « déclare la juridiction française territorialement incompétente et renvoie en conséquence les parties à mieux se pourvoir ». Effectivement, il y était aussi écrit :

« Il est parfaitement établi que si Monsieur Delon est propriétaire d’une résidence dans le Loiret, son principal établissement se trouve en Suisse, à Genève ». En effet, Alain Delon est résident du territoire suisse depuis fin 1984 selon l’administration suisse et citoyen suisse depuis 1999. Vu que le comédien vote et reçoit des soins en Suisse d’où son domicile principal est déclaré du côté de Genève. Selon le tribunal :

« Il y trouve le centre de ses intérêts et son principal établissement, et ce depuis plusieurs années ». Mais d’après l’avocat d’Ari Boulogne, ces actes ne s’agissent que d’une manœuvre dilatoire » afin de gagner du temps.

Un coup dure pour Ari Boulogne


Cette décision du tribunal, Ari Boulogne l’a vraiment mal pris. Effectivement, le père de famille aimerait bien retrouver son lien de filiation pour ses deux enfants. Ces enfants « qui ne devraient pas être privés de leur lien de filiation », selon son avocat, Maître Fleury. Mais à premier vu, Alain Delon ne veut rien savoir de son présumé fils. Notant qu’Ari Boulogne est le fils de la chanteuse du Velvet Underground, avec qui l’acteur a eu une brève liaison dans les années 1960.

Ari Boulogne a surtout relaté une anecdote sur Alain Delon encore : « Alain Delon, une main sur le volant, l’autre me tapotant l’épaule, me tient ce discours : “T’es mon pote, toi, t’es mon pote” ».

« Mais je vais te dire un truc, tu n’as pas mes yeux, tu n’as pas mes cheveux. Tu n’es pas mon fils, tu ne seras jamais mon fils. Je n’ai couché avec ta mère qu’une seule fois », a répliqué le comédien. En effet, Paul Boulogne, le beau-père d’Alain Delon a adopté le jeune homme dans les années 70.