La chanteuse bruxelloise Angèle cartonne avec ses tubes qui dénoncent les injustices sociales. Ses chansons parlent souvent des thèmes que l’on prend soin d’ignorer dans la société. Ledits thèmes peuvent blesser les autres et parfois sont motifs de discordes

Du haut de ses 25 printemps, la jeune femme a un avenir tout tracé dans le monde de la musique. Issue d’une famille d’artistes, Angèle est la fille du chanteur Marka et de la comédienne Laurence Bibot. Son grand frère est le rappeur Roméo Elvis.

Une artiste complète


Angèle a commencé la musique en apprenant le jazz. Puis, elle a joué avec le groupe de son père Marka avant d’opter pour une carrière en solo. L’une de ses premières chansons est La Loi de Murphy. Celle-ci a enchaîné un engouement sur le net qu’elle lui a fourni la certitude de réussir dans le domaine de la musique .

La jeune femme n’est pas uniquement une interpréte. Elle écrit et compose elle-même certaines de ses chansons. C’est d’ailleursa cause de ses paroles un peu cru que Angèle arrive à tirer la sonnette d’alarmesur des sujets sensibles comme le sexisme, la cause LGBT ou encore la sensation d’une jeune femme éperdument amoureuse mais délaissée par son amant du jour au lendemain.

Sa petite-amie


Les internautes ont eu le bonheur de trouver que les réseaux sociaux l’aveu d’Angèle le lundi 10 août dernier. La jeune chanteuse a avoué sur son compte Instagram sa relation avec Marie Papillon. Sa compagne est âgée de 32 ans et elle est aussi une artiste mais pas de le monde du show-business.

Angèle a publié une photo d’elle en portant un t-shirt à l’inscription ” Portrait of Women who love Women “, que l’on peut traduire par “ portrait de femmes qui aiment les femmes “. C’est la façon pour la chanteuse d’évoquer son orientation sexuelle et de déclarer son amour à la femme qu’elle aime.