Brigitte Bardot, l’icône du cinéma français a été toujours célèbre par sa beauté intemporelle et ses conquêtes masculines. Fervente défenseur des droits des animaux, l’actrice n’a jamais dévoilé ses secrets de famille…

Avec son isolement prolongé dans sa demeure varoise, elle s’empresse de livrer des confidences auprès du magazine Gala publié récemment.

Brigitte Bardot, une mauvaise mère


Brigitte Bardot n’a jamais apprécié la maternité. Elle a même fait des aveux dans son autobiographie de 1996 au sujet de son premier née : « C’était un peu comme une tumeur qui s’était nourrie de moi, que j’avais portée dans ma chair tuméfiée, n’attendant que le moment béni où l’on me débarrasserait enfin. Le cauchemar arrive à son paroxysme, il fallait que j’assume à vie l’objet de mon malheur ».

Ces propos ont réellement blessé son fils Nicolas. Il s’est senti abandonné par sa propre mère. Elle laisse la lourde tâche de l’éducation à son ex-mari Jacques Charrier. La rumeur de rejet à l’accouchement n’améliore pas la situation.

L’heure est au regret


France Dimanche compatie avec la douleur de Brigitte Bardot et évoque son chagrin : « Âgée de 85 ans, l’ancien sex-symbol déplore que ses relations soient si compliquées avec son fils et ses petits-enfants ».

Elle essaie tant bien que mal de cacher ses émotions et précise auprès de Gala la situation actuelle de ses petites-filles : « Elles ont deux enfants de 7 et 3 ans. Je suis arrière-grand-mère d’une descendance qui a la nationalité norvégienne qui ne parle pas français ». BB est en train de se noyer dans la nostalgie et la dépression.