Pour Brigitte Macron, vacances riment avec Fort de Brégançon. Alors, pourquoi ce choix de la première dame ?

Brigitte Macron, vacances estivales au Fort de Brégançon


En effet, il semblerait que Brigitte Macron n’est pas en adoration pour la demeure des présidents français. Vraisemblablement, selon le Journal de France, pour cette année, la première dame optait particulièrement pour un été sobre et plus proche. Un choix qui a bien ses raisons.

D’un côté, Brigitte Macron se basait sur l’évolution de la pandémie et de la crise économique sur le choix de ses vacances. À vrai dire, elle ne voulait pas contrarier les Français qui sont déjà anéantis par le passage du virus. Que ce soit au niveau sanitaire ou bien au niveau économique. D’autant plus qu’il se peut qu’une seconde vague de covid-19 puisse de nouveau frapper la France pendant la rentrée.

Mais d’un autre côté, la première dame a choisi le Fort de Brégançon pour cet été, dans le seul but qu’Emmanuel Macron pouvait se ressourcer et se reposer. En effet, à la fin de l’année 2019 le président de la République traversait un moment difficile. À cela s’ajoute un début d’année 2020 très mouvementé avec la crise sanitaire. D’ailleurs, avec la rentrée qui pointe le bout de son nez, le chef de l’État et son gouvernement auront du pain sur la planche. Alors, selon son épouse il mérite un séjour au calme loin des routines quotidiennes.

Mission accomplie !


Effectivement lors de ces vacances, au programme : le farniente et relâcher la pression. Ainsi, Emmanuel Macron a opté pour une virée en jet-ski. Et à le voir, il semble tout oublier et se relaxer. D’après le Journal de France : « C’est tout le rôle d’une première dame lors de son séjour estival, que d’arriver à remettre les choses à leur place ». Alors, le moins que l’on puisse dire, c’est que Brigitte Macron a accompli sa mission !

Après son séjour au Fort de Brégançon, Emmanuel Macron semble regagner des forces pour affronter la rentrée. D’autant plus qu’il est déjà au taquet pour remettre les choses à l’ordre dans le pays. Ce vendredi, il a donné les lignes directrices pour la rentrée. Cette dernière qui peut être un facteur propice pour la propagation du virus. Pendant son discours, le chef de l’État explique que ce sont les gestes et les barrières qui comptent le plus pour éviter le reconfinement.