Il est temps pour la Cour des comptes de révéler le rapport sur les dépenses du président de la République. Pour cela, la première dame fait de son mieux pour limiter de près les dépenses liées à son personnel.

Brigitte Macron très attentive à son image


Comme elle l’a déjà annoncée auparavant : « je ne veux pas d’histoire », Brigitte Macron suit à la lettre cette déclaration. Pour cela, elle évite toute ingérence dans la politique. Par contre, elle se mobilise pour des causes qui lui tiennent à cœur. Effectivement, ses efforts ont porté ses fruits, car pour cette année le nombre des courriers qu’elle a reçus est plus de 21 000 courriers en 2019, contre 19 500 l’année d’avant. Alors, la Cour des comptes affirme que les activités de la première dame pendant l’année 2019 n’avaient pas besoin d’un cout supplémentaire par rapport à l’année précédente. En effet, les couts des salaires des membres de son cabinet étaient de 282 476 euros. Alors que pour l’année 2018, ce cout s’élevait à 278 750 euros.

Pendant son entretien avec Franceinfo, la première dame tenait à expliquer son point de vue : « Quand vous êtes chef de l’État, vous êtes élu. Quand vous êtes conjoint du chef de l’État, vous êtes là, mais les gens ne vous ont pas voulu. Il ne faut pas vous imposer à eux. La seule manière pour moi de ne pas être importune, c’est d’aider ».

L’Élysée se félicite des bons résultats


Et on peut dire la même chose pour Emmanuel Macron. En réalité, selon le rapport de la Cour des comptes les efforts sur la limite des dépenses touchaient aussi le président de la République. En effet, les dépenses de l’Élysée ont chuté de 105,33 milliards en 2018. Alors que les ressources ont haussé à la somme de 106,3 millions. Un résultat, qui s’explique par le fait que le chef de l’État a diminué les nombres de ses déplacements à l’étranger. En 2018, il a fait au total 46 déplacements totaux. Alors qu’en 2019, il ne s’est rendu à l’extérieur que 32 fois. En même temps, le cout des salaires « a pu être contenu ».

Face à ces résultats, la Cour des comptes déclare que les premiers résultats sur la limitation des dépenses du couple présidentiel sont déjà perceptibles. Pour sa part, Brigitte Macron a pu bénéficier d’une réduction de 20 % sur les heures supplémentaires. Ainsi que la mise en place d’un agenda numérique pour partager les évènements présidentiels. Mais aussi pour mieux l’organiser.

De son côté, l’Élysée ne cache pas sa fierté pour ces efforts qui ont amené les résultats. Comme ils ont évoqué : « Sous l’impulsion d’Emmanuel Macron, la présidence de la République s’est réorganisée. Des progrès concrets et des économies ont été réalisés. C’est la Cour des comptes qui le constate ».