Le dimanche 9 avril dernier, le plateau de C médiatique avait eu l’honneur de recevoir Faustine Bollaert. Face à Mélanie Taravant, cette dernière s’était donc confiée sur sa carrière et les aventures qu’elle a pu découvrir grâce à cette dernière. Puis, Faustine Bollaert, l’animatrice de Ça commence aujourd’hui a donc fait part d’une séquence qui l’avait vraiment marqué, alors qu’elle présentait ce programme sur France 2. Quelle est donc cette séquence qui a réussi à surprendre l’animatrice phare de la chaîne ? On vous invite à découvrir la réponse à cette question dans la suite de notre article.

L’animatrice se confie devant Mélanie Taravant !

Faustine Bollaert est une personne que l’on ne présente plus aux habitués de France Télévisions. Cela fait maintenant 6 ans que cette dernière est présente sur la chaîne. Du lundi au vendredi, elle revient devant les caméras de la chaîne pour présenter son émission, Ça commence aujourd’hui sur France 2. Chaque jour, Faustine Bollaert reçoit de nouvelles personnes pour lui faire part de leurs confidences.

Avec ce travail, l’animatrice française n’a pas vraiment le temps de s’ennuyer, c’est un fait. Mais malgré les étonnantes histoires qu’elle entendait chaque jour, Faustine Bollaert était encore surprise de temps à autre. Et c’est l’une de ces surprises qu’elle a dû affronter que cette dernière a alors confiée devant Mélanie Taravant, dans C médiatique. Apparemment, l’histoire de cet individu avait réussi à la toucher profondément.

Faustine Bollaert dévoile l’histoire qui la remué dans Ça commence aujourd’hui !

La semaine dernière, l’animatrice avait dévoilé un épisode dans lequel elle donnait la parole à de jeunes filles atteintes de la maladie de Charcot. « Elles ont 20 ans, elles viennent d’apprendre que leur espérance de vie est très limitée, je m’imprègne de cette émission avant, je me prépare (…) C’est vraiment un peu sportif finalement », a-t-elle expliqué au début de l’interview. Par la suite, Faustine Bollaert a confié à Mélanie Taravant que ce genre d’histoire la met toujours dans une position très difficile.

Le soir, comme elle l’avoue, Faustine Bollaert a parfois du mal à s’endormir. En effet, les témoignages de ce genre lui font souvent très mal et ne la laissent jamais indifférente. « J’en tourne quatre par jour (…) À la fin de la journée, on est quand même très essorée, on passe par tous les états », a-t-elle commenté.