Cela fait maintenant de nombreuses années que la famille royale britannique a été assaillie par des conflits internes. Depuis que le prince Harry a décidé de renoncer à ses droits, son père et son frère n’ont plus jamais été les mêmes. En effet, ce départ marque la fin de la cohésion de la famille. Aujourd’hui, les réconciliations semblent enfin aboutir à quelque chose. Malheureusement, tout ne se passerait pas vraiment comme le prince Charles III et son fils aîné, William l’espéraient. En effet, le duc du Sussex aurait imposé quelques conditions pour ces retrouvailles en familles.

De surprenantes confidences sur le roi Charles III et William !

Ce n’est effectivement pas la première fois que les membres de la famille royale britannique ont organisé des rencontres de ce genre. En effet, le conflit entre le prince Harry et la couronne a effectivement pris des dimensions disproportionnées. De ce fait, de nombreuses interventions ont donc été faites afin d’apaiser les tensions.

Mais pour le moment, aucun rapprochement n’a encore été fait. Mais dans une interview accordée à Oprah Winfrey, les Sussex avaient déjà fait d’étonnantes révélations concernant ces pourparlers. C’était en 2021 que ces rencontres entre les Sussex et la famille royale ont été tenues. Et selon le prince Harry, l’organisation de ces retrouvailles était très pénible. Pour commencer, il affirme que ces rencontres se faisaient toutes… sous surveillance. En effet, de nombreuses caméras ont été installées.

Le prince Harry dévoile tout !

Mais ce n’est pas tout, car la suite des révélations du prince était bien plus surprenante. En effet, le prince affirme que sa famille avait tenu des propos racistes lors de ces rencontres. Pourtant, dans son livre « Our King — Charles III : The Man and The Monarch Revealed », l’auteur Robert Jobson affirme le contraire. En effet, celui-ci avance que ce sont les Sussex qui ont tenu des allégations de racisme à l’encontre de la famille royale.

C’est à la suite de ces entretiens que les tensions entre Harry et la famille royale se sont tendus. Toujours selon le spécialiste des têtes couronnées, Charles et William « ont tous deux été profondément déçus par [Harry] », car « il n’avait ni le droit ni l’autorité de parler en leur nom ». Mais pour le couronnement de Charles III, le frère du prince William a accepté de s’y présenter. Cependant, ce dernier pourrait réclamer des conditions encore plus surprenantes.