Il y a quelques jours, le Président de la République française Emmanuel Macron annonçait le début d’une nouvelle période de confinement en France. Cette décision a été prise pour agir considérablement contre le Coronavirus. Ce dernier qui depuis quelques semaines gagne de plus en plus de terrain dans le pays.

C’est reparti pour un nouveau confinement !


En effet, le virus se propage très rapidement. Alors, c’est tout à fait normal de se demander si les mesures prises pour le reconfinement seront assez pour limiter la propagation de celui-ci. Citons par exemple le cas des États-Unis qui se débattent toujours tant bien que mal

Ainsi, afin de limiter les effets néfastes du Coronavirus, Emmanuel Macron avait déclaré une mesure de reconfinement, valable pour toute la France. Selon lui, cela devrait durer au moins 4 semaines dans l’optique d’assurer une lutte effective contre la pandémie.

Apparemment, cette nouvelle période de confinement semble moins exigeante que la précédente. On doute à présent sur son efficacité. De plus, les similitudes avec les États-Unis laissent croire que la crise sanitaire est loin d’être terminée.

D’après les médecins et les spécialistes du secteur Santé, cette deuxième vague du Coronavirus semble plus terrible que la précédente. Selon les statistiques, le nombre de personnes testées positives ne cesse d’augmenter. En conséquence, les hôpitaux se retrouvent également dans une importante crise. Alors, il est fort probable que la population française vive le même sort que les Américains.

Une troisième vague de coronavirus imminente en France


Le président de la fédération hospitalière de France s’est effectivement prononcé sur la question. Étant invité sur France Inter, il a effectivement déclaré qu’une troisième vague de coronavirus s’annonce. Cette nouvelle vague est apparemment prévue au début de l’année prochaine. Le pire, c’est que cette fois-ci, selon lui, la pandémie serait mortelle.

Le président de la fédération hospitalière de France, Frédéric Valletoux estime que le commencement de l’année 2021 serait bien triste pour les français. D’après ses propos, une période de confinement marquera cette nouvelle année.

De son côté, le chef de l’État a annoncé que tous les 15 jours, un point sera réalisé sur les effets du nouveau confinement. Cela permettra de mieux réfléchir sur les mesures adéquates à l’évolution de la pandémie.

Selon les estimations, une troisième vague de la pandémie du Coronavirus menace de survenir. Pour tout citoyen français, cette situation exige une grande prise de responsabilité dans l’unique but de limiter au maximum la propagation de ce virus.