David Hallyday est déterminé de céder un grand nombre de ses parts du patrimoine de leur père à Laura Smet, sa sœur cadette. Une décision qu’il aurait adoptée suite au « sage » conseil de sa femme Alexandra Pastor. Mais on sent très bien qu’il y a anguille sous roche…

Ici Paris s’est penché sur le cas du chanteur, non pas à l’occasion de son futur opus en cours de réalisation censé sortir au mois de décembre 2020. C’est carrément pour sa décision de laisser ses parts des patrimoines de Marnes-la-coquettes et Saint-Barth à Laura Smet. Son épouse y serait pour quelque chose…

Sacrifice d’amour ou cadeau vénéneux ?


Après des années de conflit judiciaire contre Laeticia Hallyday pour avoir sa part de la succession du rockeur, David Hallyday a choisi de céder ses parts à sa sœur Laura Smet. Cette décision a surprise tout le monde qui y trouve quelque chose de louche.

Comme le rapporte Public « Le partage de la succession de Johnny Hallyday connaît un nouveau rebondissement puisque David Hallyday a décidé de se retirer de la course et de tout laisser à sa sœur aînée, Laura Smet […] que ce combat n’était pas une question d’argent mais de symbolique…».

Des milliers de dettes impayées


Selon Ici Paris, David Hallyday aurait été « Conseillé par Alexandra Pastor, sans doute épaulée par les meilleurs avocats, David Hallyday se serait débarrassé ‘‘des biens’’ pour éviter le paiement des dettes fiscales de son père, estimée à 34 millions d’euros ».

En effet, le rockeur adulé de par le monde a laissé des dettes fiscales non négligeables à payer. Il paraît que cela avoisine les 30 millions d’euros et que le fisc français atteindrait toujours de percevoir cette lourde enveloppe.