À partir du 15 décembre, le confinement sera moins assoupli dans toute la France. C’est d’ailleurs ce qu’a affirmé le chef de gouvernement Jean Castex ce jeudi.

Dernièrement, la situation sanitaire s’est améliorée. Par contre, l’épidémie reste préoccupante dans certaines régions. Ainsi, le jeu est loin d’être terminé, a prévenu Jean Castex.

Selon l’avertissement du Premier ministre, nous n’atteindrons pas l’objectif de 5 000 cas par jour d’ici le 15 décembre. Cela a été fait avant de demander aux Français de rester vigilants et de détailler l’assouplissement du confinement pour les prochaines fêtes. De ce fait, « les règles seront plus strictes », a-t-il souligné.

Autorisation des voyages partout en France


Selon Jean Castex, le certificat d’exemption ne sera plus utile pour les voyages à l’intérieur de la France. Quant aux voyages régionaux, ils seront à nouveau possibles. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin a d’ailleurs souligné qu’il ne sera plus obligatoire pour les trajets de jours. Ainsi, toutes les mesures révélées nous permettent de réaliser des voyages dans tout le pays.

 Un couvre-feu prévu à 20 heures.


Le gouvernement a également programmé un couvre-feu de 20 heures à 6 heures du matin en France métropolitaine à partir du 15 décembre. Son contrôle sera effectivement strict. Aussi « des possibilités de dérogation seront aussi limitées », a déclaré Jean Castex. Avant cela, Gérald Darmanin précise qu’il ne toucherait pas les territoires d’outre-mer.

Les exceptions au couvre-feu ne seront agréées que pour les raisons d’ordre professionnel, familial important et médical. Il y aura également des exceptions pour les personnes handicapées, leurs compagnons et pour les besoins des animaux domestiques. Ainsi, les promenades et les activités sportives seront strictement interdites entre 20 heures et 6 heures du matin.

Autorisation d’un couvre-feu Voyage la veille de Noël


Malgré les annonces précédentes, le Premier ministre a toutefois ajouté que les déplacements seraient autorisés dans la veille du Noël. Il s’agit plus précisément de la nuit du 24 décembre.

En effet, les voyages pour la nuit du 24 décembre seront autorisés. « Mais je vous rappelle la règle que je vous ai indiquée la semaine dernière : pas plus de six adultes à la fois », a annoncé le Premier ministre. Il recommande ainsi de limiter les échanges pendant une semaine avant une rencontre avec toute personne vulnérable au coronavirus, comme les personnes âgée ou malade.

Aussi, les fonctionnaires implorent aux Français de ne pas employer les tests comme totem pour l’immunité avant les vacances de Noël. Leur utilisation s’avère effectivement être dangereuse.

Application du couvre-feu le 31 décembre


Apparemment, il n’y aura pas d’exception le 31 décembre, a bien souligné Jean Castex. En conséquence, un couvre-feu sera instauré.

La nuit de la Saint-Sylvestre détient suffisamment d’ingrédients pour un rebondissement de l’épidémie. De plus, si le trafic avait continué à diminuer fortement, les citoyens français aurions pu prendre le risque. Pourtant, ce n’est pas le cas. Il faut absolument respecter la règle du couvre-feu. Il convient donc de rester chez soi la veille du Nouvel An, a déclaré le chef du gouvernement en poursuivant : « La meilleure façon de célébrer 2021 est de faire attention ». « À ce moment, plus de 100 000 policiers et gendarmes seront mobilisés », a déclaré le ministre de l’Intérieur.

Fermeture des établissements culturels jusqu’au 7 janvier


Les établissements culturels comme les musées, les théâtres et les cinémas resteront fermés au moins jusqu’au 7 janvier 2021.

Même si tous ces établissements ont des protocoles sanitaires, le mieux à faire est d’éviter l’augmentation du flux à tout prix. Selon le chef du gouvernement, leur ouverture implique la concentration et le mélange du public. Cette mesure est également valable pour l’accueil du public dans les centres sportifs, les cirques, les zoos, les salles de jeux et les casinos.

 Indicateurs relatifs aux lieux de culte non révisés à la hausse


Pour Noël, la fréquentation des lieux de culte a été fortement négociée par les chefs religieux. Concernant leurs indicateurs, ils n’augmenteront certainement pas après le 15 décembre, a confié le Premier ministre Jean Castex jeudi dernier.

Depuis ce 3 décembre, les cérémonies dans les lieux religieux ont été autorisées à rassembler plus de 30 personnes. Par contre, de nouvelles règles ont été adoptées. D’une part, les sièges doivent rester libres entre chaque personne ou entité familiale. D’autre part, toute autre rangée ne doit pas être occupé dans les églises, les temples, les mosquées et synagogues du pays.

Aucun isolement obligatoire des malades


D’après le Premier ministre, aucun consensus ne sera établi sur l’idée de l’isolement obligatoire des patients. Il a même ajouté que leur soutien serait renforcé.

Après de longues discussions avec les représentants politiques et les parlementaires, le Premier ministre est parvenu à conclure qu’il n’y a pas de consensus sur une telle évolution. Selon lui, cela nécessiterait la proclamation d’une nouvelle loi. Ainsi, « il faudra orienter les voies d’amélioration vers un meilleur soutien aux patients malades », a déclaré Jean Castex lors d’une conférence de presse.