Sa cousine ne supporte plus ! Elle veut connaître la vérité sur sa cousine en dévoilant ses secrets. Chacun de nous a déjà entendu quelque part, une affaire concernant la disparition de Delphine Jubillar. Une histoire qui mérite une scène de séries d’enquêtes policières. Effectivement, cet homme a pu tuer sa femme et cacher son corps après en effaçant toutes traces. Qui pourraient le suspecter et tout ça en un rien de temps. Les intéressés voudraient savoir ! Surtout sa cousine Malory qui fait un coup de gueule et fait des révélations sur Delphine Jubillar.

Delphine Jubillar : le meurtre sans cadavre ?


Le mari de Delphine Jubillar est toujours le suspect numéro un dans le meurtre de son épouse. Malgré le corps introuvable, ce n’est pas facile de juger son crime. Les juges ne veulent pas prendre une décision ferme sur cet homme. Une hypothèse qui reste sans preuve. Depuis la veille du 15 décembre, la police ne cesse d’emmener l’enquête et essaie de trouver le vrai et le faux. Malory, la cousine de la disparue a pris la décision de ne pas laisser-faire.

C’est vrai que Delphine Jubillar subit des violences verbales et même physiques. Son époux, Cédric Jubillar le frappe, l’insulte aussi. Effectivement, ce n’est la première fois, c’est pour ça que Malory, la cousine de la victime décrit qu’il est « dur » et « humiliant ». Il y a des jours où Delphine Jubillar veut divorcer mais cette décision ne lui plaisait pas du tout. Même si Cedric est déjà en prison, il n’avoue jamais ses faits. Sans corps et sans confession, pas facile de le juger. Et la y en a marre surtout sa cousine Malory.

La cousine de la victime craque


Elle préfère cacher son visage pendant son interview sur BFMTV le 6 septembre 2021. Elle a dévoilé :“On est toujours dans le doute. On a peur. Le jour où on saura la vérité, de ce qu’il s’est passé… “. Malory remarque l’existence de la violence dans la famille Jubillar. Comme ce qui se passe deux ans avant sa disparition : “En 2018, j’ai su que Cédric avait déjà levé la main sur elle. Donc ça ne rassure pas de se dire qu’il y a déjà eu de la violence entre eux. Combien de fois je l’ai entendu dire : ‘Elle ne vaut rien’, ‘Infirmière c’est facile comme métier’. Quand il y a eu la période du Covid, il lui disait : ‘Tu glandes, tu fais rien‘”.

Aujourd’hui, Malory n’a qu’une idée en tête : découvrir la vérité sur la disparition de sa cousine. Sans compter les deux enfants de Delphine Jubillar, une fille de deux ans et un garçon de six ans. “C’est surtout pour les petits, qu’ils sachent ce qu’il s’est passé. Qu’ils sachent la vérité. Parce que les petits vivent sans leur maman qui était toujours présente auprès d’eux. C’est elle qui donnait tout le nécessaire pour ses enfants : l’amour, la tendresse. Tout ce qui a pu se dire il n’y a pas longtemps, c’est faux. Je connais ma cousine, je sais comment elle était, douce, gentille. Elle était attentionnée envers ses enfants“, exprime-t-elle en suppliant Cédric de dire la vérité. “Tout ce que je peux dire à Cédric c’est s’il sait ou s’il a fait quelque chose, qu’il le dise. Parce qu’on ne peut pas continuer… Ce n’est pas possible“.