Loading...

Alors que Diam’s était ravie de se lancer dans l’organisation des voyages spirituels à son retour en France après des années passés en Arabie saoudite, la voilà chamboulée par un rappel à l’ordre de l’administration. Elle risquerait un an de prison et 15000 euros d’amende.

Et la raison est précisée par le magazine Public, qui affirme que l’agence de voyage « spirituel » lancée par l’ancienne rappeuse vivrait déjà des heures très difficiles, suite à des irrégularités administratives, en plus d’être « frappée de plein fouet par le coranavirus ».

« Pour avoir une agence de voyage en France, il faut obtenir un numéro d’immatriculation, ce qui n’est pas le cas de Hégire voyage », a fait savoir un responsable juridique d’un syndicat, qui aurait alerté les autorités.

Diam’s, qui serait installée dans les Yvelines, n’aurait pas non plus d’assurance « responsabilité civile pour couvrir ses clients en cas de problème physique ou matériels à l’étranger, et pas non plus de garanties financières », explique au passage ce spécialiste.

Face à ses nombreuses irrégularités, l’ex chanteuse, maman de deux enfants, risqueraient, d’après le magazine Public, jusqu’à un an de prison et 15000 euros d’amende.
Et en plus de ses ennuis juridiques, le projet de Diam’s serait contrarié l’épidémie du coranavirus.