Si la crise sanitaire continue d’aspirer certaines populations, d’autres se focalisent déjà sur l’élection présidentielle de 2020. Et c’est le cas de l’équipe d’Emmanuel Macron. En effet, ce dernier envisage déjà tous les scénarios possibles pour le rendez-vous politique.

Emmanuel Macron, « obsédé par sa réélection »


Pour cette année, les vacances d’Emmanuel Macron au Fort de Brégançon étaient différentes des années précédentes. Si l’on ne parle que de la crise sanitaire qui basculait tout l’été. Ou l’explosion à la ville de Beyrouth, dont le président était contraint de raccourcir son séjour pour s’y rendre. Ou encore, la visite de la chancelière allemande Angela Merkel le 20 aout dernier. Ordre du séjour : la suite de la crise sanitaire, ainsi que les crises au Liban, en Biélorussie ou encore au Mali. Mais sans oublier les inquiétudes du chef de l’État ou du moins son équipe sur son second mandat à l’Élysée pour 2020.

Pendant son entretien avec le Point, un conseiller de l’actuel président confie que l’ambition pour la réélection d’Emmanuel Macron est partagée à l’Élysée. Puis il continue que pour sa part Marine Le Pen ne représente sur rien, de plus qu’elle est actuellement un problème pour son parti. Selon le conseiller, la droite n’aura que 15 % de voix. Ainsi, la question qu’on doit se poser pour cette tenace compétition est celle-ci : « savoir si le président sera en mesure d’être candidat. Des troubles sociaux suffisamment durables et puissants pourraient compromettre sa candidature. C’est le scénario redouté ».

« Proposer un vrai ticket à l’Américaine »


Par contre, le parti de l’ancien président Nicolas Sarkozy semble envisager un autre scénario. Celui-ci se porte sur Emmanuel Macron et son Premier ministre, Jean Castex, pour l’élection de 2020. D’après l’analyse d’un sarkozyste : « L’étiage réel de Macron dans les sondages ne dépasse pas 16 %, il risque donc d’avoir de grosses surprises au second tour. Sauf s’il propose un vrai ticket à l’américaine avec Jean Castex, qui resterait à Matignon après 2022 ». Puis il conclut que les partisans de Nicolas Sarkozy lui donneront la bénédiction.

Face à ses différents scénarios, Emmanuel Macron devra faire une étude bien approfondie des stratégies qu’il devrait mettre en place pour pouvoir rester à l’Élysée.