Dernièrement, Emmanuel Macron a bien ressenti que sa cote a bien baissé chez les Français. De nombreuses personnes jugent que le président actuel est le plus menacé de tous les présidents français qui a gouverné. Depuis 2019, des grèves ont envahi le mandat de ce jeune président. Parmi ces manifestations, la lutte contre le racisme et les violences policières ont connu un débordement. Du coup, Emmanuel Macron serait dans le viseur de certaines personnes. Ainsi, le chef d’État est donc en danger selon le journal le Point.

Brigitte Macron extrêmement anxieuse pour son Mari


Malgré ce grand mea culpa qui plane sur sa tête, Emmanuel Macron n’arrête pas pour autant les visites et déplacements. Dès lors, le chef d’État part à la visite de ceux qui peuvent le détester. Mais effectivement, c’est la première dame qui est la plus inquiète de la situation. De plus, pendant le défilé du 14 juillet, de nombreuses banderoles étaient présentes près de la tribune. Les images ont carrément fait le tour de la toile. Contrairement à son épouse, Emmanuel Macron n’a pas peur de faire face à la situation. Mais jusqu’ici, ce dernier n’a été confronté à aucun danger. Avant les vacances d’été, Emmanuel Macron n’a émis aucun avis sur son possible retour pour un second mandat.

Brigitte Macron serait terrorisée


Effectivement, un proche de Brigitte Macron a fait des révélations sur les confessions de cette dernière dans le journal français. Vraisemblablement, le président serait qualifié de « casse-cou » et notamment, si le pire devait se produire, il « serait un héros ». Or la première dame serait terrifiée par la situation. Une peur due aux menaces qui affectent son cher époux. Le président français actuel aurait-il un point commun avec Charles de Gaulle.

Le chef d’État renforce la présence militaire française en Méditerranée


Effectivement, aucun autre chef d’État n’était confronté à la même situation. De plus, depuis 2019, il a dû faire face à la grève des gilets jaunes et les bavures lors des rassemblements. Il y a eu aussi les manifestations contre les violences policières et bien sur la crise sanitaire et économique. Le challenge est vraiment énorme pour ce jeune président. De plus, les difficultés ont augmenté avec les allocutions depuis mars dernier. Contrairement, Emmanuel Macron a toujours gardé le dialogue avec les Français.