Le Président de la République n’a pas dû sortir en public. Même s’il a devancé Marine Le Pen aux Elections en 2017, les opposants ne sont pas moindres.

Et sa popularité a bien diminué après quelques années à l’Elysée. La crise du Covid-19 a bien envenimé les choses.

La France fête le 14 juillet


La fête du 14 juillet s’est déroulée dans le plus grand des calmes. Les mesures de distanciation sociale ont été bien respectées sur la place de la Concorde. Même après le déconfinement, de nouveaux cas de covid-19 se présentent tous les jours. Le gouvernement craint une deuxième vague si les Français ne restent pas vigilants.

Le défilé militaire traditionnel s’est déroulé sans le grand public. En effet, seules les personnalités haut placées ont eu le droit d’y assister. La cérémonie du 14 juillet 2020 a été spécialement dédié au personnel de la santé, mobilisé dans la lutte contre le Covid19.

Macron subi une altercation avec un opposant


Après la cérémonie de la fête nationale, le couple présidentiel décide de faire une petite balade privée dans le jardin des Tuileries. Il se fait alors interpelé par des gilets jaunes. Les gardes du corps du président ont empêché les manifestants de s’approcher mais ils ont quand même pu s’affronter avec Emmanuel Macron.

Le gilet jaune entame alors des sujets d’actualité : « Pourquoi vous avez remis la BRAV ? Arrêtez avec la BRAV ! On en veut plus! » Le président reste calme et répond en souriant « Soyez cool, criez pas ». Il ajoute que cela lui désole d’être dérangé en pleine balade avec son épouse, à quoi le manifestant répond : « vous êtes mon employé monsieur le Président ». Instantanément, le Chef d’Etat rétorque avec beaucoup de grâce : « C’est férié aujourd’hui »