Éric est le super héros de l’émission Les 12 coups de midi. Jean-Luc Reichmann a particulièrement apprécié ses efforts pour détrôner Christian Quesada et sauver l’honneur du programme TV.

Éric a également conquis bon nombre de public et a augmenté l’audience de l’émission de midi. Cependant, tout ne peut pas être rose dans la vie, une chose que l’ancien candidat n’arrive pas à supporter.

Éric ne tolère pas les critiques des internautes


Le code de la popularité n’est pas encore maitrisé par le breton qui arrive à s’emporter facilement face aux commentaires disgracieux des internautes. Les critiques négatives remplissent les réseaux sociaux, notamment sur Instagram.EtÉric n’arrive pas à y faire face !

« Cela ne m’empêche pas d’éprouver des sentiments. Je renvoie une image un peu froide, j’en suis tout à fait conscient, et cela ne me pose pas de problème. Ce qui fait un peu mal, c’est lorsque l’on m’accuse d’avoir triché, quand on me soupçonne de mémoriser des réponses à l’avance, ce type de choses, ou lorsqu’il y a quelque chose d’écrit sur mon écran », lance Éric, totalement frustré et agacé.

Éric, complètement bouleversé par les accusations de tricherie


Les moqueries et les insultes passent encore, mais l’accusation de tricherie n’est pas totalement cautionnée par le grand maitre de midi. Il a tenu à se justifier au public en confirmant que « la production ne me faisait pas bénéficier de questions plus simples pour que je devienne le nouveau maître de midi ». L’honnêteté et l’intégrité sont très affectionnées par l’ex-candidat.

« J’ai énormément de chance, mais quand même : pour une fois que je pouvais prendre l’avion et aller faire un voyage, patatras ! » regrette amèrement le candidat. Il indique également : « J’ai remporté un voyage en Italie, ce sera décalé ; j’ai remporté un voyage en Irlande, ce sera reporté… Et puis j’ai décroché des places de spectacle, et tout est clos »