Éric Dupont-Moretti et Isabelle Boulay font face à l’adversité au quotidien depuis plus de quatre ans. Il faut dire que leur amour a traversé des hauts et des bas pendant ces quelques années, et les épreuves ne s’arrêtent pas en si bon train.

Le couple va enfin dévoiler le grand secret qui les unit pendant ces quatre longues années. Les internautes sont complètement choqués par la nouvelle.

Le couple se vante de leur amour inébranlable


Isabelle Boulay n’hésite pas à faire le premier pas pour déclarer sa flamme à son fidèle et tendre compagnon. Elle aurait fait tous les sacrifices nécessaires pour maintenir cette relation à distance. « J’ai vu son spectacle [À la barre, dans lequel il est seul sur scène, ndlr.] partout en province et je comprends qu’il fascine, qu’on veuille le voir. Il n’y a plus beaucoup de gens comme lui », avoue-t-elle.

Elle continue dans ses déclarations romantiques et émouvantes : « C’est une drôle de bête, tendre, sensible, très compassionnelle. Il est très humain et en même temps, il a ce feu en lui. C’est un homme en colère ». La chanteuse de 42 ans prend le temps de faire la navette entre le Canada et la France pour que son homme ne soit pas délaissé.

Le couple est marqué par des tragédies bouleversantes


Éric Dupont-Moretti et Isabelle Boulay ont été réunis par leur histoire qui coïncide curieusement dans leur enfance. Les deux tourtereaux ont été séparésde leur paternel. Pour Isabelle Boulay, son père a trouvé la mort immédiatement. « Il s’est retrouvé entre la vie et la mort, transféré d’urgence à Québec. Moi j’avais 8 ans, je devais chanter à la messe de minuit », se souvient-elle avec tristesse.

Pour le nouveau garde des Sceaux, l’histoire ne s’en éloigne pas, il a dû se séparer de la sienne à quatre ans et assiste à son décès à 25 ans. « Mon père est toujours avec moi dans les moments difficiles de ma vie, professionnelle, personnelle. J’ai toujours sur moi une médaille qu’il avait forgée lui-même quand il était ouvrier dans une usine qui produisait du métal, et sur laquelle il est écrit Thierry la fronde », avoue-t-il.