Entre Gad Elmaleh et son ancienne compagne, Charlotte Casiraghi, les tensions sont toujours présentes. Malgré leur rupture, le célèbre humoriste et la représentante de la famille royale monégasque sont obligés de se revoir très régulièrement. En raison du fruit de leur union, Raphaël, les deux doivent mettre de côté leurs différends et doivent se supporter. Mais malgré cet objectif commun, les deux se frittent assez régulièrement. Et récemment encore, les scandales ont éclaté pour les parents de Raphaël. On vous dévoile tout.

La terrible rupture entre Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi !

Si Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi formaient un couple de personnes célèbres, il est tout à fait normal que les médias et les internautes s’intéressent à leurs vies. En effet, ils connaissent tous les deux une immense notoriété, ce qui ne facilite pas vraiment la chose. En effet, le moindre fait et geste du couple est souvent interprété à tort et à travers.

Depuis, Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi restent très discrets au sujet de leur relation. Pourtant, leurs disputes sont de plus en plus fréquentes et plus violentes qu’il leur est maintenant impossible de les cacher. Dans un livre écrit par Stéphane Koechlin, la vie de Gad Elmaleh est racontée sous tous ces aspects. Dans cet ouvrage, l’auteur mentionne très bien cette relation tendue avec Charlotte Casiraghi.

Les parents de Raphaël ne se supportent plus !

Dans son livre, Stéphane Koechlin explique bien la source du problème du couple de Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi. « Durant des semaines, autour du petit Raphaël, l’orage a grondé entre la famille de Gad Elmaleh et celle de Charlotte Casiraghi. L’objet de la discorde ? La religion, sujet éminemment délicat. » Voilà un extrait du livre qui explique la cause principale de la discorde.

Tout commence alors lorsque le jeune Raphaël devait être baptisé. La famille de chaque partie voulait avoir son dernier mot sur le sujet, ce qui a vite tourné en bagarre générale. D’un côté, la famille de Gad Elmaleh ne souhaite pas du tout que le petit soit baptisé. Et de l’autre côté, le catholicisme à Monaco représente un sujet indiscutable. Mais au final, les deux côtés finissent par s’entendre et acceptent de baptiser Raphaël. Tout est bien qui finit bien !