Harry et William ont perdu leur chère mère Diana le 31 août 1997 des suites d’un accident de la route. Selon Prue Lady Penn, les fils de Lady Di ont pris du temps afin d’assimiler sa disparition.

Un décès vraiment inattendu


Il y a vingt-trois ans de cela, Lady Di est morte à Paris suite à un tragique accident de voiture. Anéanti par la nouvelle, le prince Charles a pris la décision de protéger William et Harry. À cette époque, les frères étaient respectivement âgés de 15 et 12 ans. Et selon la confidente de la reine Elizabeth II, les jeunes Ducs n’avaient pas réalisé tout de suite la disparition de leur mère. C’était une information révélée par Prue Lady Penn dans le documentaire Les Windsor, une dynastie royale, diffusée sur France 5 le 9 août dernier.

Ainsi pour protéger ses petits-fils, Elizabeth II avait donné l’ordre de ne plus mentionner le nom de Diana. De plus, toutes les télévisions et les postes radio du château de Balmoral doivent être dissimulés pour qu’ils ne divulguent pas les circonstances de la mort de Lady Di. Aussi bien que Harry et William « sous le choc », « n’ont pas pleuré », raconte Prue Lady Penn.

Harry toujours traumatisé par le décès de Diana


À cause du comportement bizarre de leur entourage, les ducs ont fini par apprendre la disparition de leur mère. Quelques heures après avoir appris la terrible nouvelle, le Duc de Sussex décide de se confronter au prince Charles. « C’est vrai que maman est morte ? » a-t-il demandé. Fait relaté dans le documentaire Diana : 7 Days That Shook The Windsors. Contrairement à son frère, Harry n’a jamais su oublier la mort de Diana. Par conséquent, cet évènement le hante jusqu’à aujourd’hui.