Quelques années avant la mort de Johnny Hallyday, c’était le clan de Jean-Luc Delarue qui était en pleine guerre d’héritage. Très récemment, NRJ12 avait consacré un numéro d’héritages sur le décès de ce dernier. Une occasion pour la chaîne de parler de son héritage.

Une guerre de succession sans fin


Après un long combat contre le cancer de l’estomac, Jean-Luc Delarue est décédé le 23 août 2012 à l’âge de 82 ans. Il a laissé derrière lui une énorme fortune. Par contre sa femme, Anissa, ne voulait pas toucher à cette fortune.

En effet, Jean-Luc Delarue avait modifié son testament 50 jours avant sa mort. Dans lequel, il voulait que la moitié de ses biens reviennent à sa jeune femme, âgée de 38 ans.

Puis, il y ajoute une petite indication disant : « Faites le maximum, il faut qu’il y ait le maximum pour Anissa, l’autre moitié pour mon fils », explique Luc Angevert pendant le dernier numéro d’Héritages.

Mais, suite à la lecture du testament du Fondateur de la Réservoir Prod, plusieurs personnes ont accusé sa femme d’être une manipulatrice. En effet, selon ces derniers, Annisa aurait manipulé Jean-Luc Delarue de rédiger un Nouveau Testament incluant son nom.

Pour cela, son ancienne compagne et mère de son fils unique, Elisabeth Bost a fait appel au tribunal pour demander son annulation de mariage.

Anissa Delarue, une héritière de la fortune de Jean-Luc Delarue


Malheureusement, le tribunal a rejeté la demande d’Elisabeth Bost. Ainsi, elle décide de refuser le testament du père de son fils. Pour cause, Jean devrait avoir plus de part.

Ainsi, elle se bat corps et âme pendant quatre ans pour l’héritage de Jean-Luc Delarue, mais en vain. Au final, la fortune du monstre estimée à 22 millions d’euros était divisée en deux. La moitié pour sa femme Anissa, et l’autre moitié pour son fils unique, Jean.

En réalité, cette somme était obtenue par la vente de la société Réservoir Prod qui était à 14 millions d’euros. Et les appartements du présentateur de l’émission « Ça est discuté » étaient évalués à 8 millions d’euros.

Pour sa part, le fils de Jean-Luc Delarue était dans l’obligation de payer ses droits de succession, alors, il n’avait touché qu’environ 6 millions d’euros. De son côté, Anissa Delarue a reconstruit sa vie loin des médias.