Les meurtriers courent les rues de France ces derniers temps. L’humanité semble perdre peu à peu de ses couleurs. Et les derniers événements ne font que renforcer la peur pour ceux qui vivent sur le territoire français.

La violence infantile n’est pas non plus rare. Surtout pendant le confinement, beaucoup d’enfants ont été enfermés avec leurs persécuteurs.

les habitants rendent hommage à la victime


Le dimanche 02 Août 2020, plus de 300 personnes se sont mobilisées pour une marche blanche dans la ville d’Avignon. La manifestation qui a eu lieu dans le Gard, était un soutien à une maman qui a perdu sa fille récemment. Les marcheurs portaient du blanc pour symboliser la pureté de l’enfant partie trop tôt.

Ils n’étaient pas tous des proches de la famille mais ils ont tenu à soutenir la mère éplorée. En effet, cette dernière n’a pas pu cacher ses larmes même avec un masque. La fin de la marche était remplie d’émotion. Tout ce beau monde a lancé des ballons blancs. En parallèle, l’organisme local de bienfaisance qui a organisé le rassemblement a collecté une cagnotte. Elle a obtenu plus de 8 000 euros pour la mère de Sarah.

Un père assassine sa fille


La petite Sarah n’avait que 11 ans. Selon sa mère, elle est partie en week-end avec son père et elle n’est jamais revenue. Son père, pris pour responsable de sa disparition, est mis en garde à vue, où il avoue son crime.

« Au moment même où on a découvert le corps de la fillette, le père a reconnu l’avoir poussée à l’eau et laissée se noyer. » C’est le 22 juillet que le corps de la petite fille est découvert dans le Rhône. La pauvre pré-adolescente était ligotée.