Ingrid Chauvin a fait face à des problèmes de santé depuis le début de l’année. Craignant que son état corporel soit faible, l’actrice est très inquiète à propos du coronavirus. Selon elle, le gouvernement a mis du temps à mettre en place les mesures appropriées pour empêcher la propagation de l’épidémie.

En effet, tous les Français sont en ce moment confinés chez eux suite à l’épidémie de Coronavirus. Mais cette épidémie touche aussi le monde du divertissement. Ainsi, de nombreuses compétitions sportives et concerts ont dû être annulés ces dernières semaines. La télévision n’a elle non plus pas été épargnée et de nombreux programmes ont eux aussi tout bonnement été annulés ou bien tournés sans le public pour des raisons évidentes.

Dans ce contexte très tendu, la célèbre série diffusée sur TF1, »Demain nous appartient » a été tout bonnement annulée en raison du manque d’enregistrement en stock. Les acteurs sont actuellement confinés chez eux et la production est à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre. Ingrid Chauvin l’une des héroïnes de la série.

D’autant plus qu’il y a quelques mois, la célèbre actrice a frôlé la mort à cause d’une terrible maladie, qui a nécessité une hospitalisation. A l’époque, l’heureuse maman d’un petit Tom, était atteinte d’une grave pneumonie qui l’a fortement épuisée. D’ailleurs, la jolie brune a été hospitalisée en urgence car son cas s’était aggravé subitement. Aujourd’hui, elle va beaucoup mieux, mais reste marquée par ce séjour à l’hôpital !

Par ailleurs, Ingrid Chauvin est l’une des célébrités qui est très engagée pour la cause des droits des enfants. L’héroïne de la série « Demain nous appartient’ diffusée sur TF1 qui est une femme très engagée a souhaité faire un rappel important à ses fans à travers les réseaux sociaux, où elle est très active. Pour la jolie brune, le confinement imposé par le gouvernement suite à la propagation du coronavirus peut être extrêmement dangereux pour les enfants victimes de violences. « Pour les enfants, le confinement n’est pas toujours marrant. Et pour les enfants victimes de violences, il peut s’avérer littéralement dangereux », a t’elle annoncé. Elle demande donc aux français d’être vigilent en cas de soupçon.