Lors de son entretien sur RTL avec Jean-Alphonse Richard, Carole Bouquet a fait des révélations fracassantes sur son passé sulfureux. De plus, elle a ainsi parlé de ses mauvaises fréquentations dans les années 80.

À 63 ans, l’actrice a évoqué son enfance pendant laquelle elle a reçu une éducation plutôt masculine venant de son père. Elle a fait des confidences sur le début de sa carrière et bien évidemment sur sa vie familiale. Son premier rôle dans « Cet obscur objet du désir » avait vraiment lancé sa carrière de star du cinéma.

Elle connait le succès à seulement 20 ans


Carole Bouquet a grandi dans une famille bourgeoise, à Neuilly-sur-Seine. Elle a commencé à fréquenter de grandes personnalités dès son plus jeune âge. La jeune actrice « glisse avec légèreté et ivresse dans le monde de la nuit. Avec ses tentations et ses dangers ». Ainsi, elle s’est très vite liée d’amitié avec de nombreux artistes. Du coup, elle sort dans des établissements où l’alcool et la drogue coulent à flots. « J’étais une fille de bonne famille au milieu des musiciens les plus camés au monde », a-t-elle confié. Fort heureusement, elle n’est pas restée longtemps dans cet enfer.

Carole Bouquet, les hommes fuyaient sa beauté


Effectivement à cette époque, Carole Bouquet s’est limitée aux cigarettes et a peu consommé de l’alcool et la drogue. Du coup, elle n’est pas devenue dépendante à ces substances dans les années 1980. Ses deux enfants, Dimitri Rassam âgé de 39 ans et Louis Giacobetti, 33 ans, l’appel La Générale. Un surnom qui fait référence à son fort caractère. En effet, depuis son enfance, elle s’est renfermée dans une carapace peut-être pour se protéger de sa beauté. L’actrice s’est même trouvé un surnom « petit porc-épic », car elle « faisait peur ». Ainsi à cause de cela, les hommes gardaient des distances avec elle. Toutefois, elle s’est mariée trois fois, à commencer par Gérard Depardieu. Il y avait aussi Jean-Pierre Rassam qui a disparu à l’âge de 43 ans le 28 janvier 1985.