Une décision qui va tout chambouler, les admirateurs sont vraiment sous le choc.

Plusieurs succès à son actif


Jean-Jacques Goldman possède actuellement d’innombrables succès. Parmi eux est Là-bas, une belle chanson chantée en duo avec la célèbre Sirima en 1987. Cependant, une énorme tristesse l’envahit concernant cette dernière tuée par son mari, deux ans après la sortie du disque. Dès lors, le chanteur Jean-Jacques Goldman s’est dorénavant fait une promesse qu’il a toujours tenue.

En effet, le célèbre chanteur se fait actuellement discret. Il demeure en ce moment à Londres et bénéficie d’une très belle retraite paisible et calme, loin de toutes sortes de problèmes. Puisqu’il a laissé de côté le spectacle des Enfoirés, il est toujours présent dans l’ombre. Jean-Jacques Goldman a fait le choix de ralentir le rythme à son avantage pour ainsi profiter de la vie.

Une hommage à une célébrité: une histoire très émouvante


Face à beaucoup de problèmes qu’il avait connu auparavant, le chanteur sait vraiment profiter de la vie. France 3 a rendu hommage à l’un des artistes avec qui Jean-Jacques Goldman a travaillé en collaboration en 1987. Il s’agit de Sirima Wiratunga. L’artiste franco-britannique profite d’une immense chance de pouvoir réaliser son rêve d’être une célébrité. Elle est la superbe voix du titre Là-bas qui en collaborant avec Jean-Jacques Goldman rencontre un énorme succès. Sauf que cela ne plaît pas forcément à son mari, Kahatra Sasorith.

Dans un appartement du 10e arrondissement de Paris, le soir du 6 au 7 décembre 1989, elle a été tuée par son mari. Une vie abrégée par le célèbre chanteur Jean-Jacques Goldman qui sera marqué à vie. Lui qui est contraint de poursuivre sa route tout seul prend une énorme décision. Pour rendre hommage à Simira Wiratunga, le chanteur décide de chanter seul sur scène lorsqu’il interprète Là-bas. Pas question de chercher un remplaçant pour sa partenaire qui était parti un peu trop près. Seule, la célèbre chanteuse Céline Dion a eu le privilège d’interpréter la chanson Là-bas. Mais à présent, Jean-Jacques Goldman ne comptera plus que sur son public pour chanter avec lui cette chanson.