Compte tenu de l’aggravation de la pandémie dans le pays les mesures d’éradication du coronavirus pourraient au final s’étendre sur une plus longue période.

De nombreux pays dans le monde ont été contraints de fermer les frontières et de faire appliquer des mesures de confinement très strictes à leur population. Une grande partie des entreprises sont fermées, sauf celles qui sont dites essentielles, comme les commerces d’alimentation, les pharmacies, les banques …

Le célèbre animateur vedette de TF1, Jean Luc Reichmann, a annoncé, à travers les réseaux sociaux que le confinement était de plus en plus difficile à supporter. Grâce à son temps libre, il a décidé de se confier un peu plus sur son passé et sur les épreuves auxquelles il a été confronté.

Il y a des tâches dont on ne peut se défaire et avec lesquelles il faut apprendre à vivre. C’est ce qu’à dû faire Jean-Luc Reichmann avec sa tâche sur le nez. « Je me suis construit en m’assumant », affirme l’animateur des 12 Coups de midi qui a essayé, plusieurs fois sans succès, d’ôter la tâche de vin qu’il porte sur le nez depuis sa naissance et dont il dit avoir beaucoup souffert dans son enfance.

D’ailleurs au début de sa carrière, « Les journalistes me regardaient de biais, c’était un truc tabou » a t’il annoncé. D’ailleurs, sa carrière a décollé tardivement. Heureusement pour lui, ce qui était auparavant un handicap est aujourd’hui une force.

Son talent a effacé cette tâche et il rencontre aujourd’hui des records d’audiences grâce à son émission, 12 Coups de midi qui cartonne chaque midi.