Jean-Pierre Pernaut et ses discours poignant au moment du JT de 13 h ne peuvent pas passer inaperçus. Le journaliste est complètement sidéré par les décisions jugées incohérentes prises par certaines entités et il ne se prive pas de les dénoncer.

Conscient de la réalité, le public soutient à fond le présentateur du journal de TF1. Mais, ne se fait-il pas des ennemis avec ses propos démesurés ? Il se confie sur les dernières menaces qu’il a reçu !

Jean-Pierre Pernaut, terrifié par l’épidémie du coronavirus


Jean-Pierre Pernaut est le premier citoyen à respecter à la lettre les consignes et les règles d’hygiène sanitaire mise en place par le gouvernement depuis l’introduction de l’épidémie du coronavirus en France. Il est très conscient qu’il fait partie des cibles favorites de cette maladie avec son âge avancé et son cancer de la prostate.

Toutefois, il tient à faire savoir à la population française que chacun s’expose à un danger imminent. Ses coups de gueule pendants sa présentation à 13 h semble compréhensible et les arguments et les critiques parfaitement cohérents. Ces derniers temps, il s’acharne contre la population parfaitement inconsciente en oubliant de respecter les gestes barrières.

Le journaliste risque sa liberté avec ses coups de gueule démesurés


Le confinement strict sera de retour au plus tôt si la situation continue à se dégénérer, acclame Jean-Pierre Pernaut. Son franc-parler fait de lui une star des réseaux sociaux. Les internautes respectent son avis et le rejoignent dans ses considérations. Une situation qui n’enchante pas tout le monde.

Nicole Belloulet se place en première position contre le journaliste phare de TF1. La garde des Sceaux et ministre de la Justice n’a pas hésité à faire savoir que Jean-Pierre Pernaut n’est pas à l’abri d’une sanction pénale à cause de ses critiques ouvertes au gouvernement en place. Heureusement pour ce dernier, ce n’était qu’un compte monté de toute pièce.