Josiane Balasko est très connue dans la télévision française. Son talent irremplaçable où elle laisse des traces au fond de nos pensées avec ses façons humoristiques et drôles. Dont elle fait toujours avec ses différents talents très remarquables. Son parcours professionnel lui apporte beaucoup de succès et la place au top de sa carrière. Pourtant dans sa vie privée, la jolie maman de Marilou Berry fait face à des difficultés.

Un profil non réjouissant


L’hebdomadaire France Dimanche a réussi à rassembler quelques informations concernant Josiane Balasko. Le magazine apporte quelques bonnes nouvelles à son propos. D’après le magazine, Josiane Balasko est totalement amochée, même le titre nous permet d’imaginer quelque chose de pire dévoilée. L’actrice qui se montre avec son beau sourire dans toutes les circonstances, pourrait être changée dorénavant.

Parfois, en lisant le contenu du magazine, on apprend ce qui l’a amochée. Puis, que cela ne s’est pas passée aujourd’hui ou même ce mois ou peut-être même cette année. Détrompez-vous, ce drame s’est passé, il y a des années. Précisément en 1976, à cette période-là, une maquilleuse lui avait fait un mauvais tour. Elle se souvient toujours tel un mauvais cauchemar. La maquilleuse disait que “Josiane, tu devrais refuser d’être filmée de profil”.

Une transformation qui se transforme en drame


Mais à l’époque, peu des personnes qui lui sont proches connaissent le complexe de l’actrice sur son nez. Elle pense avoir un nez un peu long que la normale et elle ne veut pas surtout “le pif” de sa maman. Exprime-t-elle pendant l’émission. Cette histoire ancienne l’a tellement marqué, alors, elle prend la décision de le transformer chez la chirurgie esthétique mais dommage le résultat devient de plus en plus pire.

En poursuivant l’histoire qu’elle racontait, le père de Christian Clavier est médecin. Il pratique aussi la chirurgie esthétique. Le monsieur dit à Josiane Balasko que si elle le veut, Christian Clavier le peut. Auparavant, elle avait un nez de porc que même les mecs au théâtre lui demandaient ce qu’elle a fait à son nez. Mais heureusement, trois mois plus tard, elle a trouvé la forme du nez dont elle rêvait depuis longtemps. Maintenant, elle a le regret d’avoir fait appel au bistouri. Elle ne sait pas si c’est long ou pas, ou encore il n’y a rien de changé mais pour elle, c’est la forme idéale et elle en est tellement fière.