Pour la première fois depuis la mort de Johnny Hallyday, son fils David Hallyday s’explique au sujet de ses deux petites sœurs, Jade et Joy Hallyday.

David Hallyday, « Imagine un monde » bientôt dans les bacs


Le 9 septembre dernier, David Hallyday a accordé une interview au Parisien. Dont le but était de parler de la promotion de son nouvel album, « Imagine un monde ». Après l’avoir composé et enregistré durant le confinement, ce dernier fera sa sortie le 27 novembre prochain. En effet, il avait confié : « C’est la première fois que je fais tout à la maison, tout seul. C’est artisanal. J’ai composé et enregistré 80 % de l’album dans ma chambre, car les enfants occupaient les autres chambres ». Avant de poursuivre que ces enregistrements à domicile n’étaient pas toujours chose facile. Hormis le fait de déranger sa femme en pleine nuit, il a aussi travaillé à distance avec son co-réalisateur et co-arrangeur, Fabrice Ordioni. Et même si ce dernier l’avait dit que : sortir un album en ce temps de crise n’aurait aucun sens, il a persévéré.

« Elles n’ont pas à être des boucs émissaires »


Quant à la guerre de succession, David Hallyday a expliqué : « dans la vie, à un moment donné, il faut aller de l’avant. C’était une période très compliquée pour ma famille et moi et je ne veux pas que l’on me ramène toujours à ça ». Quelques mois auparavant, le père d’Ilona Smet avait affirmé : « Je préfère être dans le positif, dans la reconstruction ».

Actuellement, le vœu du chanteur est de se reconstruire positivement après la guerre d’héritage. Mais on se demande si cette nouvelle ambition impliquera ses deux sœurs cadettes.

Durant son entretien, David Hallyday a déclaré qu’il n’a plus revu Jade et Joy Hallyday depuis la guerre d’héritage. Toutefois, il espère que les choses s’arrangent de leurs côtés. David Hallyday a conclu que malgré les tensions entre les adultes, il espère que les choses s’arrangeront avec les enfants.

« Elles n’ont pas à être des boucs émissaires », déclare-t-il.