Pour la prochaine saison à venir, Koh-Lanta fêtera ses vingt ans d’existence. Effectivement, le tournage de cette nouvelle saison débutera en fin de semaine.


Le jeu d’aventurem Koh-Lanta avait fait sa première apparition sur nos écrans en août de l’année 2001. Effectivement, anniversaire rime souvent avec de grands changements. Ce changement la production a songé depuis la saison précédente qui cartonne déjà en termes d’audiences.

Contre toute attente, le confinement a fait du bien à l’émission


Effectivement, pendant le confinement, Koh-Lanta a diffusé ses anciens épisodes. D’où, il a connu un succès fulgurant aux yeux des téléspectateurs français. Par conséquent, la production veut garder ce rythme d’audiences qu’ils n’ont plus connu depuis très longtemps. Ainsi, le producteur de l’émission a opéré quelques changements pour attirer davantage les téléspectateurs. Raison pour laquelle pour la saison 19, Koh-Lanta a initié avec une nouvelle distribution des équipes et des candidats. En effet, auparavant, Koh-Lanta avait simplement 2 équipes or, cette fois-ci il y aura le double. Donc, il y aura 24 candidats partagés en quatre équipes qui combattront afin de gagner la victoire finale.

Koh-Lanta, choix des candidats suscite des critiques


Vraisemblablement, les quatre équipes se prénomment : le Nord, le Sud, le Grand Est et le Grand Ouest. Chacune de ses équipes représente une région de la France. Ainsi les candidats seront répartis selon leur région d’origine. Un véritable combat des régions aurait donc pu se mettre en place entre le nord, le sud, l’est et l’ouest. Or, ce nouveau système suscite déjà de vives critiques.

Effectivement, plusieurs personnes ont dévoilé que l’équipe Ouest ne comporterait aucun breton. Or, ils sont emblématiques de cette partie de la France. Une divulgation qui n’a pas plu à certaines personnes bien évidemment. À cause de ce malentendu, la production s’est défendue de ses choix en donnant des explications. Et selon eux, le choix des candidats de Koh-Lanta « Les 4 Terres » s’est fait sur la qualité, mais pas pour une histoire de fierté régionale. Une explication qui va surement mettre en colère plus d’un.