Dans « Koh-Lanta, Les 4 Terres », faire exiler une équipe sur un îlot n’est pas forcément un bon moyen pour faire souder une équipe. Pour preuve, la tension monte pour l’équipe de l’Est alors qu’ils sont censés tisser des liens entre eux sur l’île. En effet, Hadja en veut à Alexandra.

« Koh-Lanta, Les 4 Terres », première épreuve du confort


Pendant le coup d’envoi de la nouvelle saison de Koh-Lanta, la première épreuve de confort est lancée. Malheureusement, la tribu de l’Est était arrivée à la dernière position. Pour cela, il n’avait pas droit à une récompense. Par contre, la tribu doit passer leur première nuit sur un îlot exilé. Sur ce dernier, les ressources sont absentes et les conditions sont infernales. Mais si pour les autres membres de l’équipe vert, les conditions ne posent pas de problème, pour Alexandra ce n’était pas le cas.

En effet, la jeune maman comptable est tombée malade dès son arrivée. À vrai dire, à cause du froid, elle avait la voix cassée. Un tout début de l’aventure qu’elle n’a pas vu venir. Très abattue moralement, Alexandra constate immédiatement que sa voix ne lui permette pas d’échanger avec ses coéquipiers, notamment avec Hadja. Cette dernière va de main forte avec la « Wonder-woman ».

La tension monte chez les Tokalo


Comme étant l’aîné de l’équipe de l’Est, Laurent s’inquiète pour l’état d’Alexandra. Ainsi, il discute du cas de cette dernière avec la handballeuse. Laurent lance : « Ça à l’air d’aller un peu mieux… ». Très énervée, Hadja réplique : « Ouais, mais bon… Franchement, c’est un boulet ! C’est pas méchant, mais c’est vrai, c’est un boulet, a lâché la handballeuse de la Marne, encore agacée par sa faible résistance sur la première épreuve. Ce n’est pas le mal de gorge qui t’empêche de courir quand même… Tu vois bien qu’elle est perchée ». Pour sa part, l’aîné du groupe préférait ne plus continuer la discussion. Mais de son côté, Hadja affirme que la jeune maman risque de handicaper la tribu.

Malgré la nuit infernale qu’elles ont passée ensemble sur l’îlot de l’exil, Hadja ne semblait pas encore tourner la page de la veille. Juste à son réveil, la handballeuse lance à son coéquipier Bertrand-Kamal qu’il faut que la Wonder-Woman se bouge. Un acte de méchanceté qui ne passe pas inaperçu aux yeux d’Alexandra. Très mal à l’aise, cette dernière explique : « Je pense déjà avoir l’air de l’élément faible, par rapport à ma maladie. Donc j’ai un handicap. En plus, du fait que je ne puisse pas communiquer avec eux, ils se sont vraiment regroupés autour d’Hadja qui est un peu la leadeuse du groupe. Ça va être compliqué ». Un début d’aventure qui commence mal pour la jeune femme. D’ailleurs, elle se sent déjà « seule contre tous ».