Loading...

La Petite Maison dans la Prairie fut diffusée aux Etats-Unis entre 1974 et 1983 sur la chaîne NBC. En France, ce sont les chaines TF1, M6 et 6ter qui retransmirent ses 205 épisodes dont certains secrets de tournage ont été conservé jusqu’à ce jour.

A la fin de la série, chaque acteur a suivi un chemin différent. Certains sont devenus très célèbres et d’autres sont retombés dans l’anonymat la plus totale. Victor French était connu pour son rôle dans la série La petite maison dans la prairie. Il est décédé un 4 décembre, il y a trente maintenant. Cependant, l’acteur demeure vivant dans l’esprit d’Hollywood.

On apprend par exemple que Michel Landon, qui interprétait Charles Ingalls avaient les cheveux blancs depuis l’âge de vingt ans. Pour lui donner une apparence plus jeune, les producteurs décidèrent de lui teindre les cheveux en bruns. Au début, il le fit lui-même mais le résultat n’était pas si probant. Aussi des spécialistes en coiffure s’en chargèrent.

Sean Penn a entamé sa carrière d’acteur à l’âge de treize ans et a joué le rôle d’un élève. C’est son père, Léo Penn, qui réalisa ces deux épisodes. Depuis, le comédien a remporté deux Oscars.

Alison Arngrim portait en fait une perruque. L’actrice qui jouait dans la série le rôle de Nellie Oleson s’est d’abord bouclé les cheveux, mais le résultat était décevant. Si sa carrière d’actrice se limite quasiment à l’interruption de la série, avec quelques participations dans des films de seconde zone et des téléfilms, Alison Arngrim reste active dans le théâtre. Elle se produit régulièrement en France et aux Etats-Unis dans des pièces de théâtre qui demeurent reliées à la Petite Maison dans la prairie, dont Confessions d’une garce de la prairie (2006) et La Malle aux trésors de Nellie Olson (2012).

Shannen Doherty, qui a joué un rôle dans la série, a révélé la terrible nouvelle qui lui à fait tant couler les larmes : « Cela va se savoir un jour ou l’autre que je suis au stade 4, que mon cancer est revenu ». « C’est une pilule difficile à avaler. Je suis pétrifiée, j’ai peur. Il y a des jours où je me dis : “Pourquoi moi ?” Et ensuite, je me dis : “Pourquoi pas moi ? Qui à part moi mérite que ça lui arrive ?” Mais personne ne mérite ça », a confié l’épouse de Kurt Iswarienko, photographe.