Après la mort de la reine Elizabeth II le 8 septembre dernier, le monde entier reste encore sous le choc. En effet, personne ne s’attendait à ce que la régente perde aussi brusquement la vie. Suite à cette tragédie, le Royaume-Uni est entré en deuil. Pendant les funérailles de la reine, tous les chefs d’État du monde entier étaient invités à lui rendre un dernier hommage. Après avoir répondu à l’invitation, Emmanuel Macron s’est fait remarquer. Arrivé à Londres, le chef d’État français aurait alors fait un geste très critiqué.

La reine Elizabeth II nous quitte, le monde entier entre en deuil !

C’est une nouvelle qui a effectivement ébranlé le monde entier, même le président Emmanuel Macron. Le 8 septembre dernier, la chaîne britannique BBC avait fait part de la triste nouvelle ; la reine Elizabeth II n’est plus de ce monde ! Après un long règne de 70 ans, la régente tire enfin sa révérence et laisse sa famille et ses sujets dans le noir total. Ces 70 ans, la reine les a passés en gouvernant d’une main ferme, mais généreuse.

En effet, la reine Elizabeth a toujours fait en sorte de veiller sur ses sujets. Et c’est pour cette raison qu’elle a été aimée par ces derniers. Alors qu’elle se trouvait dans sa demeure en Écosse, la reine a rendu son dernier souffle. Malade depuis quelque temps, la mère du Prince Charles n’a pas survécu. Et c’est ce dernier qui lui succèdera ensuite, en devenant le roi Charles III.

Emmanuel Macron fait des siennes à Londres !

Avant d’être enterrée, la reine Elizabeth II était restée au palais de Buckingham. En tout, la veillée de la reine a duré exactement 11 jours. Et c’est le 19 septembre dernier que le corps froid de la reine a été enterré. Pour les funérailles de la régente, les présidents et les monarques du monde entier ont été invités. Et bien entendu, notre dirigeant français, Emmanuel Macron a répondu présent.

Arrivé à Londres, Emmanuel Macron a eu une petite surprise qui l’a surement contrarié. Pour différentes raisons, les invités de la famille royale devaient se rendre l’abbaye de Westminster… dans un bus. Que ce soit le président américain Joe Biden ou encore le Prince Albert II de Monaco, ils ont tous accepté de se plier aux règles. Pour une raison qu’on ignore, le président français n’a pas voulu se rendre dans ces bus.