Depuis la mort de Johnny Hallyday, la vie de Laeticia Hallyday a tout basculé. Avec les critiques incessantes des magazines et des presses, mais aussi la guerre d’héritage, sa vie a totalement changé durant ces trois ans. Actuellement, elle fait de nouveau face à des difficultés.

Laeticia Hallyday de nouveau dans des difficultés


Après plus de deux ans de guerres judiciaires, le clan Hallyday a fini par trouver une solution pour l’héritage du taulier. Malgré cela, Laeticia Hallyday voit aujourd’hui sa vie chamboulée encore une fois. En effet, même si elle a hérité de presque tous les biens du rockeur, elle doit en même temps s’acquitter des dettes fiscales de ce dernier. Alors que celui-ci est estimé à plus de 30 millions d’euros. Ainsi, il est temps pour la maman de Jade et de Joy de trouver une rapide pour débourser cette somme astronomique.

Alors, face à la situation, Laeticia Hallyday devait prendre une décision à contrecœur. En effet, elle a décidé de vendre sa sublime villa de Los Angeles dans laquelle elle a vécu des années avec son défunt mari et ses deux filles. Un choix qui a dû déchirer la jolie blonde, mais qui était nécessaire face aux contextes.

Elle se sépare de ses biens


Ainsi, la villa était déjà sur la marchée depuis quelques semaines et les visites ont même déjà commencé. Avec sa splendeur et son histoire, celle-ci a été mise en vente à la somme de 15 millions d’euros. De plus, elle se situe dans un des quartiers les plus chics de Los Angeles.

En effet, avec la vente de la villa, Laeticia Hallyday peut payer une partie des dettes de Johnny, mais aussi elle peut faire une belle économie. Car si vous ne le saviez pas encore, vivre dans un quartier chic comme Pacific Palisades coûte cher. Si l’on ne parlait que des impôts fonciers et plusieurs assurances qu’on devrait s’acquitter tous les mois. Et cette somme peut aller jusqu’à 17 500 euros par mois.

Mais hormis cette villa à Los Angeles, Laeticia Hallyday a aussi hérité d’une villa à Marnes-la-Coquette à côté de Paris et sur l’île de Saint-Barthélemy. Alors, comme elle ne pourra plus assurer les factures onéreuses dans des quartiers chics comme le Pacific Palisades, elle est prête à vivre dans un endroit plus modeste. Et pourquoi pas dans ses autres demeures ?