Il est un peu compliqué de faire le résumé de cette quinzième saison de l’émission « L’amour est dans le pré ». Néanmoins, c’est une édition que ni les téléspectateurs ni les candidats ne vont oublier.

Les moments mythiques de « L’amour est dans le pré »


Effectivement, participer à « L’amour est dans le pré » est un privilège qui n’est jamais chose facile. Grâce à l’intervention de cupidon dans ce programme, beaucoup de couples se sont formés. Avec le temps, on a toujours eu des nouvelles de ces couples comme les naissances. Certains refont surface avec des problèmes du quotidien. En effet, « L’amour est dans le pré » est une grande famille où il fait bon de vivre. En réalité, Karine Le Marchand veille au grain de son petit monde avec bienveillance. Entre l’animatrice et les agriculteurs, le courant passe très bien. Beaucoup trop bien même.

Mieux que personne, elle arrive à voir dès le début, les coups de foudre. Pour cette 15e édition, c’est Mathieu qui a eu droit à cette expérience. À vrai dire, il a rencontré l’amour de sa vie. Il vient même de demander à Alexandre de lui épouser. Et cela malgré les critiques qu’on lui lance. De leur côté, Lucile et Jérôme filent toujours le parfait amour. Il en est de même pour Florian et Lola.

Les mauvais moments de l’émission


De son côté, Eric le chevrier est au plus mal. Effectivement suite à son attitude, Claudine a fait le choix de partir. Face au choc des téléspectateurs, Karine Le Marchand a essayé de recoller les morceaux, mais en vain. Comme d’habitude, elle a plus d’un tour dans son sac. Par conséquent, dans le dernier épisode de l’édition, elle le convoque pour lui présenter une candidate. Peut-être que cette fois-ci, il va trouver son âme sœur. De plus, après une remise en question, il commencera une nouvelle vie.

Pour certains, l’amour s’est changé en amitié comme dans le cas de Jean-Claude. De son côté, Laurent subit une rupture trois mois après le tournage. En effet, Charlotte et sa fille Iris ont décidé de le quitter. Pour Cathy et l’agriculteur Lionel, ils sont revenus au point de départ.