Heureusement, la guerre autour de l’héritage de la star du rock Johny Hallyday qui a rendu l’âme depuis presque trois ans a enfin pris fin, les membres de sa famille ont enfin trouvé un accord pour fermer cette histoire douloureuse qui a beaucoup fait parler la presse

« Consciente que la situation née de la remise en cause de ces décisions ne pouvait durer plus longtemps, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille » indique une source.

David Hallyday de son coté, a également enterrer la hache de guerre avec sa belle-mère, en laissant sa part de l’héritage à sa petite sœur Laura Smet qui attend son premier enfants.
« La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même. Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus » a-t- il annoncé au magazine Télé Loisirs.
Cependant Laura Smet ne semble pas pouvoir oublier cette histoire, cette dernière garde encore de la rancune envers sa belle-mère la veuve du Taulier qu’elle juge « odieuse ».

« J’ai dû voir mon père depuis 5-6 ans avant sa mort plusieurs fois en cachette, et ce n’était pas facile, ni pour lui, ni pour moi », a confié Laura Smet lors d’une interview accordée au magazine Paris Match.
» Lorsque mon père est décédé, j’ai écrit cette lettre ouverte posthume, et croyez-moi j’y ai bien réfléchi, parce que pendant plus d’un mois, j’ai fait plusieurs tentatives pour entrer en relation avec Laeticia, mais je n’ai jamais eu de réponse de sa part ». a-t-elle ajouté.
«  Il n’y aura jamais de paix possible. A partir du moment où elle a franchi la ligne qui est de nous empêcher de dire au revoir à notre père. J’étais avec ma mère ce jour-là. On a attendu quatre heures dans le salon pour qu’on puisse dire au revoir à mon père » a-t- elle poursuit.


» Ce que je sais aussi, c’est qu’on a pas dit à mon père qu’il était en soins palliatifs et comme il était toujours sous traitement, mon père ne savait pas qu’il allait mourir. Je vous dis des choses très intimes mais qui sont chez moi une déchirure que je ne pourrai jamais guérir » a jouté la comédienne de 36ans.
« Je suis très contente qu’il y ait un accord de fait. Je vais devenir maman. J’ai envie d’être sereine. Je n’ai pas envie de me bagarrer plus longtemps que ça. Ça ne me regarde pas. Je suis actrice, je réalise des choses. Je n’ai pas du tout envie de passer ma vie à m’occuper de cette histoire qui est quand même sordide. Mais je ne peux pas laisser passer certaines choses ».