Laurent Kerusoré le fils de Roland Marci le patron ddu bar « Le Mistral », est un jeune homme homosexuel qui a commencé à jouer le rôle de Thomas Marci dans « Plus belle la vie » en 2005.

La vie de ce dernier a complètement changé après ce rôle, il est devenu actuellement un personnage principal dans la série.

Au tout début, Laurent Kerusoré n’avait que quelques semaines à jouer dans cette série, « Je n’ai pas vu les choses venir : j’avais un contrat de six semaines et elles se sont transformées en plus de 15 ans » a-t- il confié.


L’importance de son personnage est actuellement très grande, et ce dernier en est très fière « Ça a changé ma vie. Dans la rue, ce n’est pas Laurent Kerusoré que l’on voit, c’est Thomas. Il me doit beaucoup et je lui dois beaucoup ».

 

Le jeune acteur avait une difficulté à gérer au début « J’ai failli très mal la gérer au début. Je ne comprenais pas qu’on puisse me prendre pour mon personnage. C’était très difficile, après toutes les galères que j’ai connues, d’être reconnu pour ce personnage et non pour mon jeu d’acteur » a-t- il déclaré celui qui s’est habitué au monde des stars avant d’ajouter « Je ne m’en plains pas. Aujourd’hui, je m’en amuse, je me marre avec les gens. Le seul truc, c’est qu’il me faut un « bonjour » avant de prendre une photo ».

« Plus Belle la Vie » a du mal à continuer à cause de la concurrence féroce des deux chaines TF1 et France2. Néanmoins les fans de la série continuent à la soutenir. L’acteur a parlé de ça dans son interview avec la Provence.
: « Non, jamais. Il y a eu des petits coups de mou parce que je n’étais pas toujours content de mon intrigue ou de ne pas en avoir, mais à aucun moment je me suis dit : « Je m’en vais ! ». Si je m’en vais, c’est qu’ils me vireront. Ce n’est pas moi qui partirai ! » A Répondu ce dernier quand il a été interrogé sur la possibilité de quitter la série volentairement.

Il veut par contre vieillir dans la peau de Thomas « Je veux bien vieillir avec mon personnage. La production le sait. Tout le monde le sait. Je veux bien être le vieux tenancier du bar, le taulier, il n’y a aucun problème (rires). Ça fait le mec qui n’est pas très carriériste, qui n’a pas beaucoup d’ambitions, mais je l’assume totalement ».
« Si la série s’arrête un jour, pour moi comme pour certains amis récurrents, ça fera 16 ans d’habitudes inconstantes à perdre ! Nos habitudes de vie dépendent de Plus belle la vie et quand tout va s’arrêter, on se retrouvera sans rien. Ce sera délicat… pour moi en tout cas. Mais ce ne sera pas dans la déprime ». A confié celui qui ne s’imagine pas sans « Plus belle la vie ».