Johnny Depp s’est lancé dans un procès infernal contre le tabloïd britannique « The Sun » et Amber Heard après une grave accusation de violence. Une rumeur qui a sérieusement entamé sa réputation !

La star de « Pirates des Caraïbes » peut compter sur le soutien de son personnel dans cette démarche et montre une autre réalité de la situation. Amber Heard aurait dû se maintenir sur ses gardes.

Les employés défendent bec et ongle Johnny Depp


Mardi dernier Tara Roberts, la gestionnaire de l’île privée de l’acteur s’est présentée par vidéoconférence depuis les Bahamas pour prendre la défense de son employeur devant la Haute Cour de Londres. Elle affirme n’avoir jamais vu Johnny Depp être violent envers Amber Heard et que c’est la jeune femme qui était très agressive.

Malcom Connoly a tenu à prendre parole pendant le procès en affirmant que l’acteur n’a jamais levé la main contre son ex-compagne : « Non, je n’aurais pas toléré ça (…) même si c’est mon patron ». La gouvernante Hilda Vargas continue les révélations particulièrement déchirantes de la situation. Selon ses dires, Johnny Depp aurait vécu un véritable enfer.

Amber Heard, une femme a mauvais caractère


« Mme Heard m’a dit que les photos que j’avais prises des excréments avaient détruit son mariage » commence à raconter la gouvernante. « J’étais très nerveuse et je me suis donc excusée, même si je ne pensais pas que leurs problèmes conjugaux étaient de ma faute ou que j’avais fait quelque chose de mal. J’ai également dit à Mme Heard que les selles étaient là, que je ne pouvais rien faire.(…) », continue-t-elle avec émotion.

Hilda Vargas n’hésite pas à approfondir les déclarations choquantes en poursuivant : « J’ai souvent entendu Mme Heard crier sur M. Depp et sur d’autres personnes.Elle a un mauvais caractère et je ne voulais pas qu’elle me crie dessus. À l’inverse, en plus de 30 ans de travail pour M. Depp, je n’ai jamais vu M. Depp être violent avec quelqu’un ou lui crier dessus ».