Avec les soucis que le pays rencontre actuellement, il n’est pas étonnant que les stars soient invitées à parler dont ils voient la France. De passage dans Sept à Huit, Jean Dujardin avait eu l’occasion de faire son portrait et de parler de son ressenti sur la situation de la France. Et par la même occasion, celui-ci en a profité pour évoquer la manière dont il voit la France. Et bien évidemment, l’acteur oscarisé n’a pas manqué de donner une réponse bien détaillée. On vous invite à découvrir les détails de sa confession dans la suite de notre article.

Jean Dujardin ne cache pas l’amour qu’il porte à la France !

Aujourd’hui, Jean Dujardin reste le seul acteur français à être oscarisé. Et malgré cette belle récompense, ce dernier se lance déjà dans une nouvelle aventure. En effet, Jean Dujardin tourne actuellement un nouveau film baptisé Sur les chemins noirs. Pour faire la promotion de ce nouveau film, l’acteur a donc été invité dans le Portrait de la semaine d’Audrey Crespo-Mara, dans Sept à Huit.

Mais même si l’acteur émérite profite déjà d’une forte notoriété sur la scène internationale, il n’est pas question pour lui d’oublier sa chère France. « Je ne crois pas qu’un acteur français puisse bien jouer en anglais. Je ne prends pas de plaisir à jouer en anglais, je trouve ça juste exotique de le faire de temps en temps », explique-t-il en premier dans son portrait. Avec ce premier témoignage, l’acteur fait déjà un clin d’œil à sa longue natale et ses origines.

Comment l’acteur perçoit-il son pays?

Bien entendu, le comédien a profité de cette première ouverture pour faire part de l’amour qu’il porte à la France. « J’aime bien aimer ce pays et j’aime bien le dire parce que je pense que c’est le plus gros problème de ce pays, il ne s’aime pas ou pas assez, » explique-t-il alors. Pour ce dernier, le pays souffre des échanges haineux qui n’avancent à rien.

Pour ne pas faire plus de mal à la France, Jean Dujardin préconise donc de bien réfléchir. Et ce, avant de se lancer a critiqué quoi que ce soit. « Ça commente beaucoup, ça parle beaucoup et parfois pour rien. J’ai toujours pensé dans le doute, qu’il fallait mieux se taire. Déjà tu parais plus intelligent que si tu dis des conneries, » ajoute-t-il ensuite.