Depuis la quarantaine imposée sur plusieurs pays suite à la pandémie du Covid-19, le prince Harry et Meghan Markle se sont installés aux Etats-Unis, et sont resté discrets tout au long de cette période.

Le duc et la duchesse ont décidé de déménager vers les Etats-Unis et vivre en calme, loin de la famille britannique comme ils ont toujours rêvés.

Mais le destin leurs cachait de nombreuses incidences, les deux tourtereaux n’ont pas pu survivre sans l’aide de la monarchie, la pandémie du Covid-19 s’est déclenché quelques jours avant l’officialisation du Megxit.

Ils ont dû repousser leurs projets, comme le lancement de leur fondation mais ils ont préféré profiter de l’isolement forcé pour passer du temps en famille, ils ont également célébrer l’anniversaire de leurs fils Archie, et profiter des diners intimes en toute tranquillité.

Le prince Harry et son épouse se sont promenés dans les rues de Los Angeles en pleine pandémie pour donner des repas aux personnes qui ont besoin.

Ils sont passés pour de véritable « losers » pendant cette période. A lancé l’auteur Phil Dampier, spécialiste des têtes couronnées.

Ils sont jugés de telle manière parce qu’ils n’ont pas saisi l’occasion de redonner leur image après leur départ.
« Ils semblent isolés et hors du pays », a annoncé l’auteur du prince Philip à L ‘EXPRESS avant d’ajouter :
« Ils ne sont tout simplement pas vraiment intéressés, alors que tous les autres membres de la famille royale ont gagné en popularité et ont très bien joué leur rôle ».

Le prince William et son épouse Kate Middleton par contre se sont investis pendant la crise sanitaire, ils ont suivi les conseils de la reine Elizabeth II et ont multiplié les visioconférences, ils ont de cette manière gagné des points contrairement à Harry et Maghan qui sont accusés d’oublier les britanniques.