Une nouvelle sur le prince Harry vient de tomber. Apparemment, le duc de Sussex vient d’être interné dans un hôpital psychiatrique de Los Angeles.

Une cible de la presse


Depuis longtemps, le prince Harry était la cible de la presse anglaise avec sa personnalité. Mais en épousant une actrice d’Hollywood divorcée, la pression de la presse prenait de l’ampleur. Au tout début, ces derniers ont bien accueilli Meghan Markle en blâmant Kate Middleton. À l’exemple de Le Sun qui a diffusé que contrairement à cette pauvre Kate, Meghan est naturellement séduisante. Mais plus le temps passe, plus les médias traquaient la duchesse de Sussex. Ainsi, le vrai visage de la nouvelle duchesse refait surface. Apparemment, Meghan Markle a un caractère difficile et capricieux.

Le Megxit


Mais peu de temps après le mariage royal, Meghan Markle attendait son premier enfant. Alors, Harry devra faire face à de nouvelles responsabilités. En effet, la naissance du petit Archie avait tout basculé. En même temps, la pression de la presse sur le couple ne s’apaisait pas. D’après les médias, la duchesse de Sussex ressentait de la jalousie envers Kate Middleton. Ainsi, face à ce contexte, le prince Harry avait l’impression que l’histoire avec sa mère, la princesse Diana se répétait avec sa femme. De plus, le papa d’Archie ressentait que le palais n’a des yeux que pour la femme de son frère, William. Pour cela, le couple décide de se retraire du palais royal. Une décision dont la reine Elisabeth II ne s’en est pas remise jusqu’à présent.

Le prince Harry, une nouvelle vie aux États-Unis


Après leur départ de Buckingham Palace, le prince Harry et Meghan Markle décident de poser leurs valises au Canada. Mais peu de temps après leur installation, les Canadiens se sont pris à eux. En effet, ces derniers ont déclaré qu’ils ne sont pas responsables de la sécurité du couple dans le pays. Ainsi, les Sussex repartent pour les États-Unis. Actuellement, ils se sont installés à Santa Barbara. Malgré leur nouvelle vie, le prince Harry fait son burn-out. Ainsi, cet arrêt par suite d’épuisement a nécessité son admission dans l’hôpital psychiatrique de Los Angeles.

Le prince Harry, un homme fragile


En effet, après la mort de la princesse Diana, le prince Harry avait du mal à surmonter l’épreuve. Alors, la seule solution pour son père, le prince Charles, était de le faire suivre par un psychiatre. Effectivement, ce n’est pas la première dépression pour le papa du petit Archie. En réalité, en quittant les protocoles royaux et en vivant loin de sa famille, le prince Harry a énormément du mal à vivre loin de sa famille. De plus, il est habitué à vivre dans le palais. De plus que la crise sanitaire n’a pas facilité les choses pour lui. D’abord, il ne peut pas se déplacer pour voir sa famille. Puis le couple doit chercher des nouvelles sources de revenus pour assouvir leur besoin. Actuellement, il est déjà rentré chez lui. Alors, espérons que tout va se passer pour le mieux pour lui dans l’avenir !